Le prix du pétrole au plus haut depuis 7 ans

Le prix du pétrole a clôturé lundi à son plus haut niveau depuis fin 2014, après que le cartel pétrolier OPEP+ a annoncé qu’il augmentait prudemment la production de pétrole. L’OPEP et ses alliés producteurs de pétrole s’en tiennent à leur décision d’ajouter 400 000 barils par jour en novembre.

La décision prise lundi par le cartel pétrolier basé à Vienne, ainsi que par des non-membres comme la Russie, est conforme à un calendrier établi précédemment. Les analystes avaient pourtant espéré 800 000 barils par jour.

Cette décision intervient alors que la demande de produits pétroliers tels que l’essence et le kérosène a augmenté. En effet, les déplacements en voiture et en avion dans le monde entier sont en augmentation depuis l’assouplissement des restrictions corona.

Actuellement, les 23 membres de l’OPEP+, qui comprennent l’Arabie saoudite, le Mexique et la Russie, pompent environ 32 millions de barils de pétrole par jour, selon les calculs de l’Agence internationale de l’énergie.

Prix le plus élevé depuis 2014

Le prix du baril de brut a atteint 78,38 dollars, son plus haut niveau depuis 2014, puis est retombé à 77,87 dollars sur le New York Mercantile Exchange, soit un prix journalier supérieur de 2%. Le Brent, référence internationale, cotait 81,57 dollars, en hausse de 2,9%.

« Les pays producteurs, en particulier l’OPEP+, doivent veiller à ne pas laisser les prix trop augmenter, sinon nous pourrions assister à une réaction négative qui pourrait avoir un impact négatif sur la croissance économique après la pandémie », a déclaré Bjornar Tonhaugen, responsable des marchés pétroliers chez Rystad Energy.

« Néanmoins, l’OPEP+ continuera certainement à surveiller l’évolution du marché et la politique pourra être ajustée à l’avenir si nécessaire », a déclaré M. Tonhaugen. L’OPEP+ a prévu de tenir sa prochaine réunion le 4 novembre.

Et les États-Unis ?

Jake Sullivan, conseiller en matière de sécurité nationale à la Maison Blanche, s’est dit préoccupé par la hausse des prix du pétrole lors de sa rencontre avec des responsables de l’Arabie saoudite, membre clé de l’OPEP, en début de semaine. Ceci a eu lieu dans le cadre des discussions sur la guerre au Yémen, écrit l’Associated Press.

La semaine dernière, Jen Psaki, le secrétaire de presse de la Maison Blanche, a déclaré que des représentants du gouvernement et de l’OPEP avaient discuté des prix. On dit qu’ils ont cherché des moyens de résoudre le problème lorsque le pétrole Brent a dépassé la barre des 80 dollars le baril le mois dernier.

Le prix du pétrole brut représente environ la moitié du coût de l’essence à la pompe aux États-Unis. La moyenne nationale des prix de l’essence s’est maintenue ces derniers jours à environ 3,20 dollars le gallon, selon l’association d’automobilistes AAA. La moyenne est de 97 cents de plus qu’il y a un an.

Pour aller plus loin:

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20