Le prix du pétrole américain plonge à son plus bas niveau en 21 ans

Isopix

Le prix du baril de pétrole américain a plongé sous les 15 dollars, soit son niveau le plus bas depuis 1999. En cause: la demande de pétrole a chuté en raison de la crise du coronavirus et d’une guerre des prix entre l’Arabie Saoudite et la Russie sur le marché.

Le prix du baril de pétrole américain a chuté de près de 19 % à New York et a atteint 14,84 dollars. Le prix du baril de Brent a baissé moins rapidement. Il a chuté de 1,5 %, à 27,64 dollars. Les installations de stockage américaines ont maintenant du mal à faire face à la surabondance de pétrole, ce qui affaiblit encore les prix.

L’OPEP, la Russie et d’autres pays producteurs de pétrole ont convenu au début du mois de réduire la production de près de 10 millions de barils par jour afin de stimuler les prix. Mais cela n’a eu que très peu d’effet. ‘Il n’a pas fallu longtemps pour que le marché reconnaisse que l’accord OPEP+ ne suffira pas, dans sa forme actuelle, à équilibrer les marchés pétroliers’, a déclaré Stephen Innes, stratège en chef du marché mondial chez Axicorp.

La Russie et l’Arabie saoudite ont ensuite signalé qu’elles pourraient être ouvertes à de nouvelles réductions de production de pétrole pour tenter d’enrayer cette chute infernale. Une tentative pour l’instant vaine.

Lire aussi: