Le port d’Anvers ne contrôle qu’un conteneur sur 42: autant de chances de faire passer de la drogue

Le port d’Anvers traite chaque jour quelque 20 000 conteneurs. Parmi ceux-ci, seul 1 conteneur sur 42 est inspecté, écrit De Tijd.

Le port d’Anvers ne contrôle qu’une fraction du nombre de conteneurs qu’il traite chaque jour. Plus précisément, seuls 2,38 % des conteneurs sont inspectés chaque jour. Cela représente 1 conteneur sur 42. De Tijd note toutefois qu’il s’agit d’une amélioration par rapport à il y a deux ans. À l’époque, la douane ne vérifiait que 1 % des conteneurs.

Analyse des risques

En réaction au journal, le ministre des Finances Vincent Van Peteghem (CD&V) a fait savoir via son porte-parole que les contrôles sont effectués après une sélection. Selon le ministre, la douane effectuera une analyse des risques pour tous les conteneurs. Sur la base de cette analyse, il est déterminé quels conteneurs sont associés à un risque élevé. Ceux-ci sont alors vérifiés.

« De cette façon, les conteneurs à faible risque ne sont pas inutilement retenus, car le bon déroulement de la chaîne logistique légale est bien sûr aussi une priorité pour nos autorités douanières », a déclaré le porte-parole du ministre.

Le porte-parole souligne toutefois que six scanners supplémentaires ont été ajoutés récemment. « En septembre, deux autres scanners mobiles seront ajoutés. Des achats supplémentaires sont également lancés pour le projet de 100 pourcents de scanning. Les plans d’effectifs pour 2021-2023 prévoient également 108 recrutements supplémentaires », peut-on lire. L’objectif est d’augmenter le nombre de contrôles dans le temps.

« Derrière les pourcentages actuels, il y a déjà plusieurs grosses saisies de drogue », conclut le porte-parole. Fin mai, les douanes d’Anvers avaient déjà intercepté 54,5 tonnes de cocaïne cette année, contre plus de 65 tonnes pour toute l’année 2020.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés