Marchés:
Chargement en cours…

JEUDI 24 SEP

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Le Pentagone avertit que la prochaine guerre mondiale pourrait débuter dans l’espace

Logo Business AM
Politique

01/02/2018 | Audrey Duperron | 3 min de lecture

La Chine et laRussie développent tout un arsenal comprenant des armes anti satellites (ASAT) capablesde détruire tous les satellites américains en orbite terrestre basse. C’estce qui ressort d’un nouveau rapport issu par les l’état-major interarmées duPentagone.

Ces armes auraientla capacité de détruire ou de désactiver les satellites de communication, denavigation et de surveillance utilisées par le Pentagone dans son arsenal deguerre. Elles pourraient donc remettre en cause l’efficacité de l’arméeaméricaine.

L’orbite terrestre basse

Les satellites en orbite terrestre basse opèrent entre 100miles et 1 242 miles au-dessus de la Terre. Ils  sont employés pour la reconnaissance etl’observation de la Terre et des océans. Ces satellites en orbite bassefournissent des données militaires cruciales pour la préparation des zones decombat tout autour du monde avant le déploiement de troupes.

Des satellites météorologiques et de communication évoluentégalement en orbite terrestre basse. Enfin, on trouve également toute une gammede satellites d’espionnage et de communications militaires qui seraientégalement vulnérables à des attaques russes ou chinoises en orbite basse, parcequ’ils évoluent de manière elliptique et se trouve en orbite basse au point leplus bas de leur trajectoire.

Selon un rapport de l’Institut national de politiquepublique, en 2016, on recensait 780 satellites en orbite terrestre basse,exploités par 43 pays.

Dans 2 ans

« La Chine et laRussie seront capables de perturber gravement ou de détruire des satellitesaméricains en orbite terrestre basse dans les 2 prochaines années », ontdéclaré des officiels ayant eu connaissance de ce rapport.

« Nous constatonsque la Russie et la Chine ressentent le besoin d’éliminer tout avantagemilitaire américain issu des systèmes spatiaux et envisagent de plus en plus des attaques contre lessystèmes satellitaires  dans le cadre de leur future doctrine deguerre », avait indiqué Dan Coats, directeur de la Nationale Intelligence, dansun autre rapport émis au mois de mai.

La Chine et la Russie collaborent

Selon Coats, la Chine et la Russie collaborent l’une avec l’autreau développement d’armes anti-satellites pour limiter les systèmes de défenseaméricains dans l’espace.

L’arsenal de la Russie comprendrait déjà des armes spatialescapables d’affecter les satellites évoluant sur tous les régimes orbitaux. « 10ans après que la Chine a intercepté l’un de ses propres satellites en orbite terrestrebasse, ses missiles anti-satellites lancés du sol doivent approcher de la miseen service opérationnelle au sein de l’Armée Populaire de Libération [chinoise]», a précisé Coats.

La boite de tomates volante

D’après l’expert spatial Michael J. Listner,la Russie et les États-Unis ont tous2 développé des armes anti-satellites pendant la guerre froide. Le programmeaméricain, appelé programme 437, était incarné par le missile ASM-135, surnommé« la boîte de tomates volante ». Commandé par l’administrationReagan, il avait été conçu pour être une arme de dissuasion face au systèmeco-orbital soviétique.

Le congrès avait mis fin au financement de ce programme sansqu’aucun autre programme de suivi ne soit prévu pour lui succéder. De son côté,la Russie n’avait pas totalement mis fin à ses recherches, tandis que la Chinea débuté les siennes.


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    31.774.394
  • Nombre
    de décès
    975.040
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    106.887
  • Nombre
    de décès
    9.959
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour