Le Nouvel An Chinois en chiffres… La plus grande migration humaine du monde


2,8 milliards

C’est le nombre de voyages que les Chinois feront, selon les estimations de leur gouvernement. Le nouvel an chinois est donc une fête plus importante que le Thanksgiving des États-Unis, au cours duquel on avait calculé que 46,3 millions de personnes allaient se déplacer de plus de 80 km.  Près de 300 millions de Chinois choisiront le train pour effectuer leur voyage.

21,5 millions

Comme presque tous les Chinois rendront visite à leurs proches à la campagne, les grandes métropoles chinoises se transformeront en véritables villes fantômes. Pékin, une ville où résident 21,5 millions de personnes, a quasiment été vidée de sa population, comme le montrent des photos surréalistes publiées sur le site Quartz.

942

Les feux d’artifice sont un élément clé des célébrations du Nouvel An chinois. Afin de lutter contre la pollution de l’air, et en raison de la douceur du climat et de l’absence de vent cette année, et pour éviter que la pollution ne stagne sur la ville, les autorités de la ville de Pékin ont décidé de restreindre la vente de feux d’artifice à seulement 942 commerces cette année. C’est 100 de moins que l’an dernier.

260 millions

C’est le nombre de travailleurs provenant d’autres régions en Chine. A l’occasion du Nouvel An chinois, ces travailleurs retournent dans leurs villes d’origine. Le Nouvel An chinois est donc à la base de la plus grande migration humaine du monde entier.

100 tonnes

C’est la quantité de homards vivants qui sont exportés chaque semaine à partir du Canada vers la Chine au cours de cette saison des fêtes. Comme les Chinois sont préoccupés par la qualité de leurs propres fruits de mer, la demande pour le homard canadien s’est beaucoup développée, à tel point que les exportateurs canadiens n’arrivent plus à suivre.

20%

C’est l’augmentation du nombre de naissances que l’on a constatée au cours de la période qui a précédé le Nouvel An chinois. Les femmes chinoises préfèrent souvent donner naissance à leur enfant au cours de l’année du cheval, plutôt qu’au cours de la prochaine année de la chèvre (ou du mouton). Les natifs du signe astrologique chinois de la chèvre sont réputés être plus « dociles » que ceux du cheval, censés être plus « dynamiques ». Certaines femmes peuvent aussi solliciter d’anticiper la mise au monde de leur enfant parce qu’elles souhaitent participer aux festivités du jour de l’an avec leur famille. Ce phénomène n’est pas propre qu’à la Chine, il s’applique sur l’ensemble de l’Asie. Ainsi, à Singapour les hôpitaux locaux ont rapporté une augmentation de 35% des césariennes qui ont été pratiquées sur ces derniers jours.