Le nouveau satellite d’Airbus apportera des données plus précises sur le changement climatique

(Pixabay)

L’Agence spatiale européenne (ESA) a chargé le constructeur aéronautique de créer un satellite qui sera capable de collecter des données précises sur le changement climatique. Le montant du contrat monte à 16 millions d’euros.

Le nouveau satellite devrait être au centre de la mission TRUTHS (Traceable Radiometry Underpinning Terrestrial- and Helio- Studies) qui a pour but d’aider l’Europe à améliorer ses modèles climatiques.

Observation de la Terre

Le satellite d’Airbus devra, entre autres, être capable de calculer la quantité de rayonnements solaires réfléchie par l’atmosphère terrestre. Plus la lumière du soleil arrive à être la surface de la Terre et plus celle-ci se réchauffe. Le satellite TRUTHS devra donc être capable d’utiliser ses données pour fournir des détails précis sur le réchauffement climatique beaucoup plus rapidement que maintenant.

TRUTHS doit également pouvoir intégrer les données enregistrées par les autres satellites qui observent également la Terre. Pour cela, un calibrage optimum sera nécessaire. Par exemple, le logiciel d’Airbus devra être capable de traiter les données des missions européennes Copernicus.

‘Une grande flotte de satellites d’observation de la Terre a été lancée depuis différents pays au cours des dernières décennies’, a déclaré Airbus. ‘Ces satellites artificiels collectent des données sur les conditions météorologiques, le sol, l’atmosphère, les émissions de gaz à effet de serre et la gestion de l’eau.’

‘Cette recherche génère une récolte de centaines de téraoctets de données par jour. Cependant, il n’est pas toujours facile de lier les données obtenues. Parfois, les résultats se contredisent.’

‘La standardisation des données est actuellement un processus lent, car les données doivent être renvoyées sur Terre avant de pouvoir être traitées. TRUTHS devrait être capable de trouver une solution à ce problème. Il réduit considérablement les temps de traitement des mesures.’

L’impact du changement climatique

‘TRUTHS fournira aux décideurs politiques, aux gouvernements et au monde de l’entreprise les meilleures connaissances et la meilleure qualité de données pour surveiller et comprendre l’impact du changement climatique’, explique Richard Franklin, cadre supérieur d’Airbus Defence & Space.

‘Les données du satellite permettront également de réaliser de super prévisions — des prédictions précises à long terme sur les changements dans l’environnement.’

Le premier investisseur dans TRUTHS vient du National Physical Laboratory (NPL), au Royaume-Uni. Mais la République tchèque, la Grèce, la Roumanie et la Suisse sont également activement impliquées dans le développement du projet.