Les marchés:
Markten inladen...

MARDI 07 JUIL

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Le nouveau projet fou de l’inventeur du Segway: construire une usine à organes humains

Logo Business AM
Business

28/06/2020 | Sonia Romero | 4 min de lecture

L'inventeur du Segway Dean Kamen. (Isopix)

Le fondateur du Segway et de FIRST Robotics, entre autres, ambitionne désormais de construire une usine à organes. Un rêve déjà imaginé avant lui par le chercheur en médecine Anthony Atala, qui dirige aujourd’hui le Wake Forest Institute for Regenerative Medicine en Caroline du Nord.

En 1999, Anthony Atala réussit l’exploit de ‘faire pousser’ une vessie et de l’implanter dans un patient, révèle le site Korii. Plus de 20 ans plus tard, l’inventeur du Segway espère porter ce vieux rêve à une nouvelle échelle qui pourrait révolutionner la médecine moderne. Et sauver des millions de vies.

Dean Kamen ne part pas de nulle part. Il compte bien se servir de ses autres entreprises dans le secteur, telles que l’Advanced Regenerative Manufacturing Institute (ARMI), son laboratoire de recherche qui s’emploie par ailleurs à la conception des chaînes de production avec le programme BioFabUSA.

Dean Kamen s’appuie aussi sur un plan pour une industrialisation massive, financé à hauteur de 300 millions de dollars par le département de la Défense américain, entre autres. C’est donc du sérieux.

Des premiers résultats

Selon OneZero, les premiers résultats seraient déjà encourageant. Dean Kamen aurait réussi à ‘imiter les résultats de croissance de ligaments atteints en laboratoire de manière complètement automatisée, en quarante-cinq jours, à partir de cellules souches humaines de moelle osseuse’.

L’étape suivante? La construction de muscles et d’os en laboratoire, de cellules bêta productrices d’insuline pour traiter le diabète de type 1… Mais aussi de cœurs d’enfant, un projet sur lequel travaille l’ARMI avec le Texas Heart Institute. Il s’agit de son premier essai de développement d’un organe complet.

L’inventeur âgé aujourd’hui de 69 ans croit en tout cas en son projet fou. ‘Si un projet ne passe pas le test du “Wow, c’est vraiment une grande idée”, nous ne le faisons pas. Nous ne faisons jamais un projet parce que nous pourrions juste gagner de l’argent. La vie est trop courte pour cela’, affirme Dean Kamen. Et d’ajouter que son rêve sera devenu réalité ‘d’ici seulement dix à vingt ans’. Ça, le temps nous le dira…

Lire aussi:

Source: Korii


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks

Logo Business AM

Business AM | Les + vus

Logo Business AM

Business AM | Dit, c’est dit !