Le MI5, le service d’espionnage britannique, débarque sur Instagram: mais pour quoi faire ?

Le MI5 veut se débarrasser des clichés véhiculés par James Bond. (Twitter – @007)

Le service de renseignement britannique, le MI5, a créé son propre compte sur Instagram. Son objectif ? Promouvoir les opportunités de carrière et dissiper les ‘stéréotypes du martini’.

‘Si je veux qu’une chose caractérise mon mandat à ce poste, c’est que le MI5 s’ouvre et se manifeste de manière nouvelle’, a déclaré Ken McCallum, directeur général du MI5, à propos du nouveau compte Instagram de son agence.

Sur le compte @mi5official, les agents de renseignement répondront aux questions des curieux et démonteront les mythes sur leur travail. Les abonnés peuvent également s’attendre à du contenu interactif. La première publication du MI5 est une photo du siège de l’agence, à Londres, avec le texte suivant : « Le secret d’un espionnage réussi ? Considérez tous les angles. Cela vous donnera une meilleure vision »’.

Instagram.

McCallum a souligné l’importance pour le MI5 de communiquer davantage sur son travail: ‘Une grande partie de ce que nous faisons doit rester invisible, mais ce que nous sommes ne doit pas l’être. En effet, l’ouverture sera la clé de notre succès futur’.

Bien loin de James Bond

Grâce à Instagram, le service de sécurité britannique espère également séduire un public plus jeune. ‘Le MI5 a vraiment besoin d’un riche mélange de personnes talentueuses, issues de toutes les communautés du Royaume-Uni’, a indiqué M. McCallum. ‘Dans un Royaume-Uni aussi diversifié que le nôtre, nous voulons simplement nous faire connaître le plus largement possible, y compris, et c’est essentiel, auprès de personnes qui n’ont jamais envisagé de postuler ici auparavant.’

‘Nous devons aller au-delà des stéréotypes sur le martini, qui existent encore actuellement, en donnant une idée plus précise de ce qu’est réellement le MI5 d’aujourd’hui, afin que les gens ne s’excluent pas en fonction de barrières telles que le milieu socio-économique, l’origine ethnique, la sexualité, le sexe, le handicap ou la région du pays où ils sont nés’, a ajouté le boss du MI5.

Sur le même sujet: