« Le marché n’est plus qu’à un mauvais rapport sur l’inflation d’une correction »

Jeremy Siegel, le célèbre professeur de finance de l’école de commerce de l’université de Pennsylvanie, s’attend à un sérieux retournement du marché boursier. Et il ne pense pas que la cause de cette correction sera l’augmentation des cas de coronavirus. Il a déclaré cela sur la chaîne économique CNBC.

Pourquoi est-ce important ?

L'indice des prix à la consommation (IPC) américain a augmenté de 6,2% en octobre. C'est ce qu'a indiqué le ministère américain du Travail au début du mois. Il s'agit de la plus forte augmentation des prix depuis plus de 30 ans.

Un changement radical de la politique de la Réserve fédérale, l’organisation qui chapeaute les banques centrales américaines, pour lutter contre l’inflation américaine galopante. Siegel y voit le point de basculement du marché boursier.

« Si la Fed se resserre soudainement, suite à un nouveau mauvais rapport sur l’inflation, je ne suis pas sûr que le marché sera prêt pour un revirement », a déclaré le professeur. « Il y aura plutôt une correction. »

M. Siegel reproche à la Fed d’être très en retard dans l’adoption de mesures anti-inflationnistes.

« En général, comme la Fed n’a pas pris de mesures agressives, l’argent continue d’affluer sur le marché », a déclaré M. Siegel. Pour l’économiste, il est déjà trop tard.

Il a prédit l’heure de vérité lors de la prochaine réunion de politique générale de la Fed, du 14 au 15 décembre. Si des plans émergent dans ce pays en vue d’une approche plus agressive pour freiner la hausse des prix, une correction pourrait avoir lieu, a-t-il averti.

« There is no alternative »

Malgré ses inquiétudes, M. Siegel conserve un solide portefeuille d’actions car « il n’y a pas d’alternative ».

« Les obligations, à mon avis, sont de plus en plus mauvaises. L’argent liquide disparaît avec un taux d’inflation qui dépasse les 6 %, et je pense qu’il va devenir encore plus élevé. « 

M. Siegel s’attend à ce que la hausse des prix s’étende sur plusieurs années, l’inflation cumulée atteignant 20 à 25 %.

« Même avec un peu d’agitation dans les prix des actions, vous devez détenir des actifs réels dans ce scénario. Et les actions sont des actifs réels », a-t-il noté. « Tout cela gardera sa valeur sur le long terme ».

Valeurs technologiques

Mais cela dépend de l’entreprise.

Il a noté que le contexte inflationniste créerait des vents contraires pour les valeurs technologiques sur le Nasdaq, qui se négocie à des niveaux records et a dépassé la barre des 16 000 pour la première fois vendredi.

« Si les taux d’intérêt augmentent, ces actions à très haut prix, qui calculent leurs flux de trésorerie loin dans le futur, (…) seront affectées en raison du mécanisme d’actualisation », a-t-il ajouté.

Les analystes financiers utilisent un taux d’actualisation pour déterminer un objectif de prix. Pour les actions à faible risque, le taux d’actualisation utilisé pour fixer le prix cible est plus faible, ce qui justifie des valorisations plus élevées.

3e dose

Siegel a attribué la force record des valeurs de croissance aux craintes du variant Delta et à la baisse des rendements du Trésor. Il a prédit que la hausse de Covid-19 diminuera au fur et à mesure que les gens obtiendront une 3e dose.

Si Siegel a raison au sujet d’un changement brusque de politique de la part de la Fed, il voit Wall Street se remettre assez rapidement du choc, après la forte correction. Selon lui, il y aura un nouveau désir de posséder des actions à dividendes assez rapidement en 2022.

Plus
My following

ABE : les banques européennes en meilleure forme

03/12/2021 18:03

(ABM FN) Les plus grandes banques européennes ont vu leur solvabilité, leur rentabilité et leurs liquidités augmenter. C'est ce qu'a révélé vendredi le dernier exercice de transparence de l'autorité bancaire européenne EBA.

À la fin du deuxième trimestre, le ratio CET 1 des 120 banques participantes s'élevait à 15,8 pour cent. C'est 0,8 point de pourcentage de plus qu'à la mi-2020. A pleine charge, le ratio est passé de 14,7 à 15,5 pour cent.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20