Le gouvernement wallon veut multiplier par 5 l’usage du vélo d’ici 2030

Unsplash

Le ministre wallon de la Mobilité a dessiné les contours de son plan vélo pour la Wallonie. En tout, une enveloppe de 300 millions d’euros à destination du deux roues. L’objectif: diminuer d’un tiers le nombre de voitures en Wallonie d’ici 2030, rapporte l’Echo.

Si à Bruxelles, MR et Ecolo s’écharpent sur la politique du deux roues, en Wallonie, le gouvernement Ecolo-MR-PS agit de concert. Sous la responsabilité du ministre Philippe Henry (Ecolo), ce plan vise à implanter la part du vélo de 1 à 5%, en doublant son utilisation d’ici 2024, et en faisant fois 5 d’ici 2030.

On savait déjà que le ministre voulait inciter les Wallons à acheter un vélo à l’aide d’une prime allant jusqu’à 400 euros. Cette prime s’accompagnera d’un investissement de 300 millions d’euros: ‘C’est la première fois que la Wallonie investit autant pour le vélo (…).  Entre 2005 et 2012, la Wallonie investissait moins de 2 euros par an et par habitant pour le vélo. L’objectif de ce gouvernement est d’arriver à 20 euros par an et par habitant.’

Le principal de l’effort financier sera destiné aux infrastructures (pistes cyclables, Ravel, parcs à vélos…). Où aller chercher l’argent ? Dans le budget des voiries routières principalement.

RER pour vélos

Le ministre réserve également une enveloppe de 25 millions d’euros pour réaliser des RER pour vélos et des corridors. Les premiers permettront de se déplacer rapidement à vélo dans les grandes villes comme Charleroi, Namur et Liège. Les seconds permettront de relier différentes villes entre elles.

Reste à voir en pratique. Le mot RER n’est pas associé à de grandes réussites sur notre territoire.