Le déficit budgétaire inquiète de plus en plus: ‘26 milliards d’euros en 2025’

David Clarinval MR
David Clarinval – Isopix

L’état des finances publiques belges est ‘particulièrement préoccupante’, a déclaré mardi le Bureau du Plan, lors de la présentation de ses prévisions pour la période 2020-2025.

Avec le système de chômage temporaire, la multiplication des mesures de soutien pour tenter de préserver l’économie et la perte de recettes fiscales, les finances publiques sont devenues encore plus vulnérables qu’elles ne l’étaient déjà. Alors que le déficit budgétaire avant la crise du coronavirus était considérable, notre pays se dirige désormais vers un déficit historique en 2020. L’estimation s’élève à 47,5 milliards d’euros, soit 11% du produit intérieur brut.

Meilleures nouvelles concernant la dette

Et malheureusement, ces prévisions pessimistes ne valent pas que pour cette année seulement. En 2025, il y aura encore un déficit d’environ 26 milliards d’euros. Ce qui correspond à 5% du produit intérieur brut. Reste encore à voir comment un tel dérapage peut être concilié avec les règles budgétaires de l’Union européenne. Fin mars, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, avait annoncé que la norme fixe à 3% serait abandonnée pendant un certain temps, mais on ne sait pas exactement pour combien de temps.

Les nouvelles concernant la dette publique sont toutefois un peu plus positives. Elle augmentera de 20 points de pourcentage pour atteindre 120% cette année. Bien que le taux d’endettement – après une légère baisse en 2021 et 2022 – augmentera à nouveau, le Bureau du Plan ne prévoit aucun risque de déraillement pour le moment. Et ce grâce aux faibles taux d’intérêt.

Lire aussi: