Le cryptomilliardaire Mike Novogratz prédit d’autres jours sombres sur les marchés boursiers : « On va passer par une stagflation douloureuse »

L’énorme vague de vente qui a poussé les marchés boursiers américains dans le rouge ces derniers jours n’est pas encore terminée : c’est un signe avant-coureur d’une période sombre pour l’économie des États-Unis. C’est ce qu’a déclaré le PDG de Galaxy Digital, Mike Novogratz, dans une interview accordée à la chaîne économique CNBC.

Les commentaires du célèbre investisseur en crypto interviennent un jour après que l’indice Dow Jones Industrial Average, le plus ancien indice boursier des États-Unis, a plongé de plus de 1.000 points, tandis que la bourse technologique Nasdaq a chuté de 5 %. Les deux indices ont enregistré leurs pires journées depuis 2020. Ce vendredi encore, les actions continuaient à baisser.

« Je pense qu’il y aura encore plus de douleur à l’avenir », assène Novogratz à CNBC. Il a ajouté qu’il est possible que le Nasdaq atteigne la barre des 12.000 points dans les semaines à venir, voire qu’il tombe à une « destination finale » de 10 000 points.

« Ce que vous voyez maintenant est une grande liquidation », a-t-il ajouté. Certains grands fonds spéculatifs ont plongé dans le rouge, ce qui conduit souvent à la liquidation, et « le marché a le goût du sang ».

Inflation / stagflation

Les marchés baissiers, a ajouté M. Novogratz, sont difficiles à anticiper- et il s’attend à voir davantage de reprises à la baisse « vicieuses » : un présage de périodes sombres à venir pour l’économie.

« Lorsque l’inflation atteint un tel niveau, il faut mettre l’économie en récession pour arrêter l’inflation », estime Novogratz. « Tant que nous ne verrons pas de licenciements, tant que nous ne verrons pas que pas 11 millions de personnes cherchent un emploi, vous ne verrez pas l’inflation baisser. Nous traversons un douloureux processus de stagflation. On est dedans. »

Le milliardaire de la technologie a souligné que la Réserve fédérale, la banque centrale américaine, ne sera pas en mesure d’effectuer un atterrissage en douceur avec le récent ajustement de sa politique monétaire.

La Fed a-t-elle attendu trop longtemps ?

Mercredi, la banque centrale américaine, la Fed, a relevé le taux d’intérêt de référence de 50 points de base (0,5 %). Cette hausse s’ajoute à l’augmentation de 25 points des taux d’intérêt en mars. En outre, la banque a présenté des plans visant à réduire son bilan.

Ce sont là les moyens par lesquels la Fed tente de faire face à l’inflation la plus élevée depuis 40 ans. Mais, bien qu’il s’agisse de la politique monétaire la plus agressive depuis l’an 2000, certains analystes restent sceptiques. La Fed a-t-elle attendu trop longtemps pour contrer l’inflation ?

« Je pense que la Fed accorde trop d’attention à ce qui s’est passé auparavant et pas assez à ce qui va se passer dans le futur », a déclaré Guillaume Menuet, responsable de la stratégie d’investissement et de l’économie chez Citi Bank, à CNN Business. La politique de la Fed se dirige droit dans le mur, a-t-il estimé.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20