Le concept révolutionnaire d’Elon Musk pour désengorger les centres-villes victime… d’embouteillages

À l’occasion du CES 2022 de Las Vegas, un grand nombre de participants ont opté pour le réseau routier souterrain de The Boring Company, autre entreprise d’Elon Musk, pour éviter l’enfer des embouteillages à la surface. Malheureusement pour eux – et pour la réputation du projet d’Elon Musk –, ils se sont retrouvés dans des bouchons…

Voilà qui ne devrait pas faire taire les critiques à l’encontre de The Boring Company. Depuis 2016, cette société lancée par Elon Musk travaille sur un réseau de tunnels censé désengorger les rues des grandes villes. Une idée qui a de quoi séduire, mais qui n’a pas convaincu tout le monde. Certains ont en effet souligné que le réseau routier sous terrain d’Elon Musk se rapprochait en réalité de celui des métros, avec une capacité de transport bien inférieure.

Une critique qui n’est pas totalement infondée puisque The Boring Company destine son réseau à des voitures électriques et non à des rames. La capacité de transport est donc forcément réduire. Quant au point central du projet – éviter les bouchons dans les centres-villes –, la réalité a démontré que le projet était – pour l’instant – loin d’être efficace, comme le montre cette vidéo :

Un concept qui repose sur deux points

Le fait est que le projet de The Boring Company ne se résume pas à un réseau de tunnels. Pour qu’il puisse effectivement désengorger les routes terrestres et réduire les temps de trajets, la conduite autonome des Tesla, actuellement en développement, est essentielle. 

À terme, grâce à cette conduite 100% autonome, les voitures pourront rouler à grande vitesse dans les tunnels, tout en communiquant entre elles pour adapter leur vitesse en cas d’obstacle ou d’encombrement. Sans cet élément essentiel, les tunnels de The Boring Company ne sont que… des tunnels.

À l’occasion du CES 2022, les participants et journalistes ont pu expérimenter les 2,54 km de tunnel qui relient le nouvel immense hall d’exposition du Las Vegas Convention Center (LVCC) à d’autres salles – une distance parcourue en 2 minutes seulement via le tunnel de l’entreprise, contre 45 minutes à pieds – à bord d’une Tesla conduite par un chauffeur.

On peut se demander si cet engorgement dans le boyau n’est simplement pas le résultat d’une conduite assurée par des êtres humains. La distance parcourue et le fait que tout le monde aille finalement au même endroit ont certainement contribué à l’embouteillage qui, in fine, s’est rapidement dissipé. Difficile à dire. À l’heure actuelle, on ne peut pas encore trancher sur le réel intérêt du réseau routier sous terrain de The Boring Company. Il faudra certainement attendre l’arrivée de la conduite 100% autonome pour cela. En attendant, l’entreprise a déjà reçu le feu vert pour développer un nouveau boyau souterrain.

Un cauchemar pour les claustrophobes

Cette première expérience en conditions réelles, avec un nombre important de visiteurs, pourrait pousser l’entreprise à revoir sa copie. Le temps que prennent les personnes pour sortir des véhicules et l’aire de parking sont des paramètres qui ne semblent pas avoir été optimisés. Cela pourrait faire l’objet de modifications.

Par forte affluence, les aires de parking ne semblent pas optimales. Crédit :AP Photo/John Locher via ISOPIX

Ce test a également démontré combien les tunnels étaient étroits. Or, pour des personnes souffrant de claustrophobie, cela pourrait poser problème, surtout en cas de ralentissements ou d’embouteillages inopinés.

Une chose est sûre, le projet de The Boring Company n’est pas encore la révolution annoncée par Elon Musk. Pour l’instant, il s’agit plutôt de tunnels particulièrement très étroits dans lesquels les embouteillages semblent encore une réalité.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20