Le « City Killer » de Poutine, le plus grand sous-marin du monde équipé d’armes nucléaires, sort pour la première fois en mer

Le « Special Mission » K-329 Belgorod aurait pris la mer pour la première fois en début de semaine. Il s’agirait du plus grand sous-marin construit au cours des 30 dernières années.

Pourquoi est-ce important ?

Ces dernières semaines, les forces russes ont affronté des navires britanniques et néerlandais naviguant à proximité des eaux territoriales de la Crimée, une région annexée par Moscou en 2014 et considérée par Moscou comme russe. Cependant, les alliés de l'OTAN n'ont jamais accepté cette annexion, condamnant également l'invasion de l'Ukraine par le Kremlin en 2014. Ni l'OTAN ni les forces russes ne refusent désormais de changer de cap en mer Noire …

Dans l’actu: Le lancement secret du « City Killer » a eu lieu après que les forces navales du président russe Vladimir Poutine ont juré de couler les navires de guerre britanniques la prochaine fois qu’ils s’approcheraient trop près de la Crimée.

Pourquoi le sous-marin est-il si terrifiant ?

  • Cette machine de guerre de 14.700 tonnes est équipée de deux drones torpilles dotés d’ogives sous-marines, chacune étant guidée par une intelligence artificielle (IA).
  • Les ogives ont une puissance explosive de deux mégatonnes.
  • Les drones torpilles sont beaucoup plus grands que les armes conventionnelles (25 mètres de long) – ils doivent donc être transportés par des sous-marins spécialement conçus à cet effet.
  • Poutine se vante que ses torpilles peuvent détruire complètement des cibles côtières situées à plus de 9.000 kilomètres.
    • Ils sont spécifiquement conçus pour contrecarrer les défenses sous-marines de l’OTAN, en ciblant des villes, des bases navales ou des porte-avions n’importe où en Europe ou sur la côte est de l’Amérique.
    • Les experts craignent que les torpilles massives du Belgorod n’explosent sous l’eau et ne créent de hautes vagues de 91 mètres qui pourraient dévaster les villes côtières.
Source: YouTube

« De grande importance »

Le Dr Sidharth Kaushal, du groupe de réflexion britannique sur la défense Royal United Services Institute, a déclaré au tabloïd britannique The Mail on Sunday que les machines de guerre sous-marines présentent un grand intérêt pour le Kremlin.

  • Kaushal a laissé entendre que « le Belgorod est suffisamment grand pour servir de navire mère à un groupe unique de navires plus petits qui peuvent plonger en profondeur et ont la capacité de s’attaquer aux infrastructures sous-marines. »
  • « Le navire est bien équipé pour le sabotage et les opérations clandestines. Ses torpilles nucléaires Poseidon pourraient également constituer un moyen très efficace d’attaquer un porte-avions en temps de guerre – contre lequel il n’existe actuellement aucune défense. »

Zone d’ombre. Ces petits navires (ou sous-marins miniatures) sont contrôlés par une branche obscure de l’armée qui répond directement à Poutine et dont la mission est de porter un coup catastrophique à l’Occident.

  • Ils sont transportés sous un plus grand navire sous-marin et sont conçus pour se cacher au fond de l’océan.
  • Une fois activés, ils utilisent des bras robotisés pour saboter ou même couper des câbles importants qui font fonctionner l’économie mondiale, avec des conséquences potentiellement dévastatrices.
    • La coupure des câbles sous-marins pourrait être un élément clé dans un conflit entre les deux parties.
    • En effet, les câbles sous-marins qui sillonnent les fonds marins sont responsables de 97% du trafic internet; 10.000 milliards de dollars de transactions financières quotidiennes en dépendent également.

Les tensions entre l’Occident et la Russie, qui ont tous deux accru leur présence dans l’Arctique, se poursuivent donc, inexorablement.

YouTube

Sur le même sujet:

Plus
Lire plus...
Marchés