Le CEO de Spotify veut faire payer les artistes pour la promotion de leur propre musique

Daniel Ek, le CEO de Spotify. (Isopix)

Crise du coronavirus ou pas, le CEO de Spotify, Daniel Ek, a une nouvelle stratégie publicitaire prête à rendre son service de streaming financièrement plus sain. Spotify est toujours en perte, la plupart des recettes revenant aux grandes maisons de disques.

Le fondateur de Spotify ne comprend pas pourquoi tout le monde dans le monde de la musique est si concentré sur les abonnements payants. Aux États-Unis, 18 milliards de dollars par an sont dépensés en publicité radio, et le Suédois Daniel Ek aimerait bien en avoir une partie. ‘Le secteur de la publicité radiophonique est plus important que l’ensemble de l’industrie de la diffusion musicale en continu’, déclare-t-il dans une interview avec l’agence de presse américaine Bloomberg.

Ek a donc un plan, avec deux priorités. D’une part, un intérêt extrême pour les podcasts, d’autre part, le fait d’inciter les artistes à acheter des publicités sur la plateforme Spotify. Cette dernière est particulièrement controversée, mais rentable. Comme Spotify paie pour diffuser de la musique en continu, les maisons de disques trouvent donc étrange de devoir mettre de l’argent sur la table pour la promotion.

Néanmoins, le dirigeant de Spotify est convaincu de sa stratégie. Dans le passé, le chanteur canadien Justin Bieber et l’auteur-compositeur The Weeknd payaient déjà pour informer les utilisateurs de Spotify de leurs nouveaux albums. Selon Ek, d’autres artistes en verront également la valeur ajoutée. ‘Il existe un énorme obstacle pour les artistes qui veulent commercialiser leur musique efficacement. C’est une opportunité pour Spotify.’

Lire aussi: