Le blocus de Kaliningrad a été levé. La Russie peut à nouveau expédier du béton, du bois et de l’alcool vers l’exclave

La Lituanie, État membre de l’UE, a levé l’interdiction de transporter des produits sanctionnés par voie ferroviaire vers l’exclave russe de Kaliningrad. Le blocus de Kaliningrad est ainsi levé.

La semaine dernière, la Commission européenne a indiqué que l’interdiction de transit ne s’appliquait qu’au transport routier. La Lituanie devrait donc autoriser la Russie à transporter du béton, du bois et de l’alcool par voie ferroviaire à travers le territoire de l’UE jusqu’à l’exclave.

En juin, le pays balte avait interdit à la Russie d’envoyer des produits sanctionnés par voie ferroviaire à travers le territoire lituanien vers Kaliningrad. Cela a provoqué la colère de Moscou, qui a rapidement été suivie de menaces. « Si la situation ne se stabilise pas rapidement, la Russie prendra des mesures sévères contre la Lituanie et l’Union européenne. Il a fallu trop de temps pour résoudre la question », a déclaré la porte-parole Maria Zakharova au début du mois.

Les menaces ne fonctionnent pas

Le langage dur de Moscou n’a pas semblé fonctionner jusqu’à présent : la Lituanie n’a pas cédé. Le pays résiste depuis fin juin à un compromis avec Moscou, que les responsables européens espéraient. Vilnius a considéré un accord avec le Kremlin comme une concession.

Cependant, cela a changé à la fin de la semaine. Dans le but de réduire la tension croissante entre la Lituanie et la Russie, la Commission européenne a mis à jour mercredi sa ligne directrice sur les sanctions européennes. En conséquence, Moscou sera autorisé à transporter des biens civils figurant sur la liste des sanctions par voie ferroviaire via la Lituanie, État membre de l’UE.

Pour l’instant, cependant, le blocus de Vilnius reste en place. « Des contrôles devront être effectués sur certaines marchandises sanctionnées. La Lituanie devra établir les règles de ces contrôles et, d’ici là, les procédures actuelles resteront en place », a déclaré le Premier ministre lituanien Ingrida Šimonytė.

La Lituanie est membre de l’OTAN et de l’UE. Le pays est limitrophe de Kaliningrad, l’exclave russe coincée entre la Lituanie et la Pologne. Le territoire a été annexé à l’Allemagne par l’Union soviétique après la Seconde Guerre mondiale et est complètement entouré par les pays de l’OTAN.

Une grande partie du transport de marchandises en provenance de Russie atteint normalement l’exclave via une importante ligne de chemin de fer, qui traverse le territoire lituanien. Mais en raison des sanctions européennes, ce transport est gravement perturbé, de sorte que le blocus de Kaliningrad (comme l’appellent les Russes), pourrait avoir de graves conséquences (économiques) pour l’exclave.

(JM)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20