Le Bel 20 et les bourses européennes de nouveau en baisse

EPA-EFE/REHAN KHAN

L’indice Bel 20 de la Bourse de Bruxelles était en baisse de plus de 4% lundi matin, à 2.650 points, peu après l’ouverture. L’indice phare suivait ainsi ses vis-à-vis européens.

Le Bel 20 abandonnait 3,7 % vers 11 heures en s’inscrivant à 2.669 points avec 18 de ses éléments dans le rouge. Il subissait surtout la pression de son poids lourd AB InBev $ qui reperdait 9 % après avoir rebondi de 14,4 % vendredi.

La Bourse de Paris replongeait elle dans le rouge (-4,44%), dans le sillage de clôtures américaines et asiatiques en nette baisse et sur fond d’une cascade d’avertissements sur résultats.

En Allemagne, le Dax de la Bourse de Francfort ouvrait en repli de 4,4%. L’indice paneuropéen Stoxx 600 a lui chuté de 4,5 % au début des échanges, les valeurs des voyages et des loisirs en difficulté ayant plongé de 6,9 %, entraînant des pertes dans tous les secteurs et les principales bourses.

Dans le Bel 20, seul Ageas était franchement dans le vert lundi matin, progressant de 2,4%. Cette dernière a conclu un accord extrajudiciaire avec les sept parties qui ne participaient pas au règlement Fortis, annonce lundi l’héritier de la banque démantelée lors de la crise de 2008 dans un communiqué. Cet accord à l’amiable mettra fin à la procédure en appel entamée devant la Cour d’Arnhem, aux Pays-Bas.

L’avionneur Airbus est le plus touché, avec une baisse de 8,6 %. Airbus a annoncé lundi matin qu’il annulerait son dividende pour cette année afin de faire des économies en temps de coronavirus. Il n’est donc pas surprenant que les investisseurs ne soient pas si contents. L’entreprise utilise également une ligne de crédit complète de 15 milliards d’euros pour mettre de l’argent de côté.

Airbus traverse une période très difficile. Les clients annulent presque tous leurs commandes. Conséquence de l’annulation de vols par les compagnies aériennes devant la demande en chute libre en raison de restrictions de voyage… Ou d’anxiété.

Lire aussi: