Marchés:
Chargement en cours…

LUNDI 21 SEP

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

L’Autriche va aider Austrian Airlines tout en pénalisant les compagnies low-cost

Logo Business AM
Business

08/06/2020 | Baptiste Lambert | 4 min de lecture

Isopix

Le gouvernement autrichien a annoncé lundi une série de mesures pour le transport aérien qu’il veut « plus durable » et qui se verra notamment imposer un prix de vente minimum des billets d’avion fixé à 40 euros, ainsi qu’une taxe sur les trajets court courrier.

La coalition du chancelier conservateur Sebastian Kurz, qui gouverne avec les écologistes, a également confirmé son accord à un plan de sauvetage de la compagnie autrichienne Austrian Airlines (AUA), filiale de Lufthansa au même titre que Brussels Airlines, qui va recevoir 450 millions d’euros d’aides publiques.

Ce plan sera composé de financements directs (150 millions) et de prêts garantis par l’Etat (300 millions) afin d’aider le transporteur à se relever de la crise du coronavirus.

Le gouvernement, qui affiche des objectifs climatiques ambitieux pour les prochaines années, a assorti cette annonce d’une série de mesures ayant pour but de rendre le « transport aérien durable et socialement équitable ».

« Pionniers contre le dumping des low cost »

« Il ne sera plus possible de proposer des billets dont le prix est inférieur aux taxes et aux frais réels. En Autriche en moyenne, cela veut dire à 40 euros », a indiqué la ministre de l’Environnement Leonore Gewessler (Verts) en dévoilant l’introduction prochaine d’un prix de vente minimum pour les billets d’avion. « Il n’y aura plus à l’avenir de tickets à bas coût sur le dos du climat et des salariés. Dans l’UE, nous sommes pionniers contre le dumping des low cost », a assuré la ministre.

Le gouvernement veut également instaurer une taxe de 30 euros pour tous les trajets effectués en avion sur une distance de moins de 350 kilomètres. Le soutien public à la compagnie Austrian Airlines est assorti de contreparties environnementales : AUA s’engage notamment à augmenter le rendement du carburant de 1,5% par an et à réduire ses émissions de CO2 de 9,5kg à 8,5kg en 10 ans pour 100 passagers par kilomètre.

Le chancelier autrichien a précisé que Lufthansa et le gouvernement avaient convenu de trois objectifs: sauver les emplois, maintenir Vienne comme plateforme de transport aérien en Europe et prendre des « mesures nécessaires en termes de protection du climat ».

Lufthansa met la main au portefeuille

Lufthansa participera au plan de sauvetage en injectant 150 millions d’euros dans sa filiale autrichienne. L’aide négociée par AUA entrait dans le cadre des discussions plus larges menées jusqu’à récemment par sa maison mère avec l’Etat allemand. Un accord a finalement été trouvé sur un plan de sauvetage de 9 milliards d’euros pour le premier groupe aérien européen.

Austrian Airlines a prévu de reprendre très progressivement ses vols le 15 juin après trois mois d’interruption de son service régulier. AUA, qui emploie près de 7.000 salariés, a prévu de réduire de 25% sa flotte à l’horizon 2022.

Le gouvernement autrichien a enfin annoncé des mesures pour encourager les mobilités moins polluantes avec la création en 2021 d’un « ticket 1-2-3 », soit un abonnement annuel permettant de se déplacer en transports en commun pour un euro par jour dans une région, pour deux euros par jour dans deux régions et trois euros dans toute l’Autriche.

Source: AFP


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    30.929.838
  • Nombre
    de décès
    959.504
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    102.295
  • Nombre
    de décès
    9.948
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour
Logo Business AM

Business AM | Stocks