L’Arabie Saoudite crée une nouvelle mesure pour attirer plus d’entreprises étrangères

Riyad wil meer buitenlandse investeringen aantrekken. – Simon Kremer/Picture Alliance

Les entreprises étrangères qui souhaitent décrocher des contrats gouvernementaux avec l’Arabie Saoudite à l’avenir devront désormais établir leur siège régional dans le pays. Selon l’Agence de presse saoudienne (SPA), le gouvernement saoudien a pris cette mesure pour encourager les entreprises étrangères à établir une présence permanente dans le pays. 

Actuellement, les entreprises étrangères collaborent principalement avec les Émirats arabes unis (EAU), le voisin de l’Arabie saoudite.  Mais le royaume entend bien changer la donne…

Des opportunités

‘L’Arabie saoudite dispose de la plus grande économie et de la plus grande population de toute la région’, souligne Mohammed al-Jadaan, le ministre saoudien des Finances. Mais il convient aussi de relever que le pays abrite très peu de sièges régionaux émanant de grandes entreprises internationales.

Il faut dire que seul un faible pourcentage (moins de 5%) de ces entreprises a choisi de se baser en Arabie saoudite. Conséquence : le pays perd un grand nombre d’opportunités.

‘La mesure qui vient d’être prise aura un impact positif sur l’emploi local’, affirme Khalid al-Falih, ministre saoudien des Investissements, en commentant la nouvelle loi. ‘Des milliers de nouveaux emplois pourront être créés pour la population saoudienne’, a-t-il confié à Reuters.  ‘En outre, le pays pourra également profiter d’un transfert d’expertise et de la mise en place d’un savoir-faire local dans différents secteurs. Et l’Arabie saoudite sera en mesure d’attirer un plus grand nombre d’investissements étrangers’, a-t-il ajouté. 

Cette nouvelle mesure s’applique aux agences, aux institutions et aux fonds gouvernementaux. ‘La réglementation devrait renforcer l’efficacité des dépenses publiques, limiter les sorties de capitaux et garantir que les principaux biens et services achetés par le gouvernement sont d’origine locale’, a déclaré Mohammed al- Jadaan.

Améliorer la qualité de vie

Le ministre a ajouté que l’Arabie Saoudite devrait également améliorer ‘son environnement commercial’ pour attirer davantage d’entreprises étrangères. ‘Toutes sortes de réformes juridiques et réglementaires devront être mises en œuvre’, a reconnu Mohammed al-Jadaan.

Mais il souligne aussi que, pour que les entreprises étrangères et leurs employés aient envie de s’installer au royaume, la qualité de vie du pays devrait aussi être améliorée. 

Les détails de cette nouvelle mesure n’ont pas encore été communiqués. ‘Plus d’informations à ce sujet seront fournies d’ici la fin de l’année », affirme M. al-Jadaan.

Une annonce qui survient alors que Mohammed bin Salman, le prince héritier d’Arabie Saoudite, avait déjà promis d’ouvrir le pays aux entreprises étrangères et de diversifier son économie à l’aide d’une série de réformes. 24 sociétés étrangères auraient déjà annoncé leur intention d’ouvrir des bureaux régionaux en Arabie Saoudite au cours du mois dernier.