L’application Robinhood vise 35 milliards de dollars de valorisation à Wall Street

L’application américaine de courtage Robinhood, qui permet aux particuliers de boursicoter sans frais et a vu sa popularité grandir depuis le début de la pandémie, vise une valorisation pouvant culminer à 35 milliards de dollars à l’occasion de ses premiers pas à Wall Street.

Le groupe, qui pour l’heure ne précise pas de calendrier précis d’introduction, anticipe un prix de son action compris entre 38 et 42 dollars, a-t-il détaillé lundi dans un document boursier transmis au gendarme américain des marchés, la SEC.

Le haut de cette fourchette pourrait lui permettre de lever jusqu’à 2,31 milliards de dollars d’argent frais à l’occasion de cette entrée en Bourse très attendue par les investisseurs.

Fin mars, l’application recensait 18 millions d’utilisateurs qui détenaient au total 80 milliards de dollars d’actifs.

Fondée en 2013, l’entreprise s’est fixée comme mission de « démocratiser la finance pour tous » en proposant un outil facile à utiliser à tous ceux qui souhaitent miser de l’argent sur les marchés financiers.

Déjà en vogue avant la pandémie, l’application a décollé pendant les confinements, grâce principalement à des « millennials » disposant de temps et d’argent pour spéculer.

Elle a par ailleurs profité en plus depuis le début de l’année de la frénésie spéculative autour d’actions comme celles de la chaîne de magasins de jeux vidéo GameStop ou des salles de cinéma AMC, surtout générée par des investisseurs particuliers.

La société, qui emploie environ 2.100 salariés, prévoit de coter sur la plateforme Nasdaq sous le symbole « HOOD ».

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés