L’ancien président français Nicolas Sarkozy jugé pour corruption

L’ex-président français Nicolas Sarkozy. – Isopix

L’ex-président français Nicolas Sarkozy, aujourd’hui âgé de 65 ans, doit comparaître ce lundi devant le tribunal correctionnel de Paris pour des soupçons de corruption et de trafic d’influence. Il aurait tenté d’obtenir illégalement des informations auprès d’un haut magistrat.

Nicolas Sarkozy est jugé aux côté de son avocat Thierry Herzog et du juge en question Gilbert Azibert. Les faits remontent à 2014. Des écoutes téléphoniques laissent à penser que l’ancien président français aurait tenté de soudoyer Azibert.

Un poste prestigieux à Monaco

Plus précisément, Nicolas Sarkozy et son avocat auraient promis au magistrat un poste prestigieux à Monaco. Selon l’accusation, l’ex-président voulait obtenir des informations sur une enquête concernant le financement illégal présumé de sa campagne présidentielle de 2007 par la femme la plus riche de France, Liliane Bettencourt, héritière de L’Oréal.

Les trois suspects risquent une peine allant jusqu’à 10 ans de prison et une amende pouvant atteindre 1 million d’euros. Ils nient les faits qui leur sont reprochés. Le procès se poursuivra jusqu’au 10 décembre.

De précédentes accusations

Ce n’est pas la première fois que le nom de Nicolas Sarkozy apparaît dans une enquête judiciaire. L’ancien président a également été inculpé pour son implication dans ‘le dossier libyen’. En 2007, il aurait reçu 50 millions d’euros de la part du dictateur Mouammar Kadhafi pour le financement de sa campagne électorale.

Cette affaire a hypothéqué son projet de retour dans la course à la présidentielle en 2017. Comme son parti (Les Républicains) ne l’a finalement pas désigné comme candidat, Nicolas Sarkozy a mis fin à ses activités politiques.

À noter que Nicolas Sarkozy n’est pas le premier ex-président français à comparaître devant un tribunal. Son défunt prédécesseur Jacques Chirac avait été condamné en 2011 à deux ans de prison avec sursis pour détournement de fonds publics pendant son mandat de maire de Paris.

Lire aussi: