L’ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe, blessé par balle lors d’un discours électoral, n’a pas survécu à ses blessures

L’ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe a été blessé par balle alors qu’il faisait campagne dans le sud-ouest du Japon, vendredi matin. Emmené de toute urgence à l’hôpital, l’homme n’a pas survécu à ses blessures.

M. Abe, ancien Premier ministre du Japon, prononçait un discours dans la ville impériale de Nara lorsqu’il a été abattu. Le radiodiffuseur d’État NHK, citant les pompiers locaux, a indiqué qu’Abe avait été touché à la poitrine et transporté à l’hôpital « en arrêt cardiaque ». Les médias d’État ont utilisé ce terme courant au Japon avant qu’un décès puisse être confirmé par un médecin. Sa mort a été officialisée quelques heures plus tard.

Auteur de l’infraction

Toujours selon la NHK, le tireur présumé, un homme de 42 ans, aurait été arrêté.

De tels incidents de tir sont très rares pour la nation insulaire, car le Japon maintient une interdiction des armes de poing. Selon les images qui circulent sur les médias locaux, il semble que le tireur ait utilisé une arme artisanale, imprimée en 3D, à l’apparence d’une caméra.

Élections

Dimanche, des élections auront lieu pour la chambre haute du parlement japonais. Abe (67 ans), qui s’est retiré en 2020 pour des raisons de santé, a fait campagne pour d’autres membres du Parti libéral démocrate (PLD) au pouvoir, mais n’est pas lui-même candidat. Son parti devrait remporter une victoire retentissante.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20