L’Allemagne va construire une base en mer pour lancer des fusées: de quoi lui ouvrir de nouvelles perspectives industrielles

L’Allemagne va disposer d’une base de lancement de fusées offshore. C’est ce qu’a annoncé Peter Altmaier, ministre allemand de l’Economie, lors d’une réunion de l’Association fédérale de l’industrie allemande (BDI). La base de lancement sera sous le contrôle de la German Offshore Spaceport Alliance (Gosa). Les premiers lancements devraient avoir lieu d’ici deux ans.

Le site doit être spécialisé dans le lancement de satellites de petite et moyenne taille, à l’aide de « micro-lanceurs », une nouvelle génération de mini-fusées.

Opportunités de croissance

Le ministre Altmaier a souligné que cette initiative devrait donner un élan supplémentaire à l’industrie spatiale allemande. Le ministre a souligné que plus de quinze mille satellites seront lancés au cours de cette décennie. « Toutefois, 90 % de cette activité sera liée à de petits satellites », a-t-il fait valoir.

« Ce secteur offre donc d’importantes possibilités de croissance pour l’industrie allemande. Les entreprises allemandes pourront participer à ces innovations dans une large mesure. » Le ministre a clairement indiqué que le fait de disposer de leur propre rampe de lancement leur offrirait une excellente position de départ.

Gosa a conclu un accord-cadre pour le développement de la base de lancement avec Rocket Factory Augsburg et Hyimpulse, deux fabricants allemands de micro-lanceurs. La société néerlandaise T-Minus et la société britannique Skyrora participeront également au projet avec deux constructeurs de fusées étrangers.

Ces organisations fabriquent des fusées qui lancent des charges utiles comprises entre 500 kg et une tonne. C’est une grande différence par rapport aux charges de plusieurs dizaines de tonnes que peuvent lancer les fusées de sociétés telles qu’ArianeGroup ou SpaceX. Nous parlons donc de deux types d’engins spatiaux fondamentalement différents.

Bremerhaven

Les lancements de fusées allemands auront lieu depuis un navire basé à l’embouchure de la rivière Weser, près de la ville de Bremerhaven. Le gouvernement allemand a déjà fait remarquer que cette région est un lieu privilégié pour cette activité.

« La ville de Brême dispose déjà d’une importante industrie spatiale, tandis que Bremerhaven est l’un des plus grands ports d’Europe et s’est déjà imposé comme un centre important pour l’énergie éolienne offshore », ont indiqué les autorités.

Les lancements eux-mêmes auront lieu depuis un site situé dans une partie allemande de la mer du Nord, à peu près à mi-chemin entre le nord de l’Angleterre et le Danemark. Une étude de faisabilité va maintenant être réalisée. La moitié des coûts sera supportée par le gouvernement fédéral allemand.

Plus
Lire plus...
Marchés