L’Allemagne libère 200 milliards d’euros pour la transition énergétique de son industrie

L’Allemagne a mis de côté plus de 200 milliards d’euros pour financer sa transformation industrielle dans le cadre de la lutte contre le changement climatique. Il s’agira, entre autres, d’investir dans le développement de la technologie de l’hydrogène et dans l’expansion du réseau de stations de recharge pour les voitures électriques.

Mais les fonds seront également utilisés pour faire face à la hausse des prix de l’énergie selon Christian Lindner, le ministre allemand des Finances.

Sources renouvelables

Afin de faire baisser les prix de l’approvisionnement énergétique allemand, M. Lindner pense notamment à réduire la taxe sur les ressources renouvelables. Les commentaires de M. Lindner interviennent à un moment où l’Allemagne intensifie ses efforts pour réduire sa dépendance à l’égard des importations de gaz russe.

À cette fin, l’Allemagne veut renforcer l’infrastructure permettant d’importer du gaz naturel liquéfié d’autres pays. Le pays prévoit également de s’appuyer davantage sur les centrales électriques au charbon pour produire de l’électricité. Dans le même temps, les investissements dans les sources d’énergie renouvelables sont encouragés.

Robert Habeck, ministre allemand de l’économie, s’est félicité que le gouvernement fédéral ait trouvé un accord pour renforcer les fonds destinés à la transition de l’économie nationale.

« Il est plus crucial que jamais que l’Allemagne investisse dans sa souveraineté énergétique », proclame M. Habeck. « Maintenant, tout doit être fait pour que nous devenions plus indépendants et plus résistants au changement climatique ».

Compensation

L’Institut der deutschen Wirtschaft (IdW) a toutefois souligné que le paquet d’aides déjà accordé cette année n’aidera pas les citoyens à compenser les dommages causés par la hausse des prix de l’énergie. « La perte du pouvoir d’achat des citoyens ne sera que partiellement compensée », alerte le groupe de réflexion.

Le gouvernement allemand a pris un certain nombre de mesures pour réduire la charge fiscale pesant sur la population. Les taxes sur les énergies renouvelables seront également supprimées. Il y aura également une prime pour les enfants touchés par la pauvreté.

Toutefois, une réduction du prélèvement fiscal sur le carburant n’est pas envisageable, selon Lindner. « Le gouvernement peut seulement absorber et redistribuer cette taxe, mais pas l’annuler », a souligné le ministre.

« Ce n’est qu’avec une nouvelle dette que ces réductions d’impôts pourraient être financées. En revanche, je ne suis pas favorable à un emprunt qui devrait encore être remboursé par nos petits-enfants. »

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20