Face à la crise avec la Russie, l’Allemagne veut s’assurer une réserve stratégique de gaz et de pétrole

La guerre en Ukraine a convaincu l’Allemagne d’accélérer ses efforts pour garantir son approvisionnement énergétique et réduire sa dépendance aux sources russes. Le pays veut se constituer des réserves pour s’assurer de passer l’hiver, tout en trouvant de nouveaux fournisseurs.

Pourquoi est-ce important ?

La situation énergétique de l'Europe occidentale en général et de l'Allemagne en particulier est délicate depuis l'automne, tant elle dépend des importations de gaz russe. Elle est devenue particulièrement préoccupante alors que la Russie s'est lancée dans une guerre en Ukraine, et que des sanctions économiques se préparent. Au risque de perturber encore plus l'approvisionnement de l'ouest.

Des réserves pour passer l’hiver au chaud

Dans ce contexte énergétique inquiétant, même si l’hiver semble déjà toucher à sa fin, le gouvernement allemand compte prendre les devants et, à défaut d’une meilleure option à court terme, de faire des réserves. L’Allemagne va promulguer des lois visant à garantir des réserves stratégiques d’énergie afin de réduire la dépendance énergétique du pays, en particulier vis-à-vis de la Russie.

« D’autres mesures sont en cours d’élaboration pour l’hiver prochain, notamment l’organisation d’une réserve de gaz de telle sorte que les propriétaires du stockage soient obligés de faire le plein avant le début de l’hiver », a explicité le vice-chancelier allemand, Robert Habeck. « La loi à cet effet est en cours d’élaboration et sera ensuite présentée rapidement afin que le gaz soit acheté en été ». « S’il y a une bonne nouvelle en un tel jour, c’est que l’approvisionnement énergétique de l’Allemagne est assuré. »

35% du pétrole et 55% du gaz venus de Russie

L’Allemagne dépend des importations venues de Russie pour 35% de sa consommation de pétrole, ainsi que pour 55% de celle de gaz naturel. Mais le vice-chancelier estime que, concernant l’or noir, cette réserve stratégique garantira au pays 90 jours de consommation en cas de coupure de l’approvisionnement. Quant au gaz, M. Habeck assure que l’infrastructure est en place et que les stocks sont bons : « Nous pouvons désormais affirmer que nous passerons cet hiver en toute sécurité. L’approvisionnement en gaz est assuré, même si les prix continuent à monter en flèche ou si la Russie réduit ou interrompt complètement l’approvisionnement en gaz. » Quant au charbon, environ la moitié des importations de l’Allemagne proviennent aussi de Russie, et le gouvernement introduirait là aussi un système de réserve pour garantir la sécurité de l’approvisionnement.

Trouver de nouveaux fournisseurs

La crise ukraino-russe a fait prendre conscience à l’Allemagne, un peu tard, qu’elle devait faire progresser son équilibre énergétique vers une plus grande autonomie, notamment après l’abandon de ses centrales nucléaires. « La paresse avec laquelle certaines choses sont traitées et poursuivies en Allemagne, par exemple le développement d’un approvisionnement énergétique respectueux du climat, est maintenant soumise à un dur test de réalité » admet le vice-chancelier. D’ici là, l’Allemagne devra diversifier son approvisionnement. « Cela inclut la construction supplémentaire de terminaux GNL en Allemagne afin que nous puissions régir l’approvisionnement énergétique sur le territoire de notre propre État et garantir la souveraineté », a déclaré Habeck.

Le gouvernement prévoit d’étendre ses « contrats de solidarité » à des pays comme la Pologne, l’Italie ou la France, y compris des accords de livraison bilatéraux pour éviter les pénuries. Au total, neuf contrats de solidarité sont prévus, conformément à la réglementation européenne sur la sécurité de l’approvisionnement en gaz.

Ces contrats comprendront des dispositions spéciales pour les « clients protégés », notamment les ménages, les hôpitaux et les systèmes de chauffage urbain. Cependant, les réserves de gaz dans la plupart des pays voisins de l’Allemagne sont également à des niveaux très bas, ce qui pourrait rendre difficile une aide immédiate, a ajouté Tagesspiegel Background.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20