Gazprom ferme le robinet vers la Pologne et l’Allemagne, et les prix s’envolent vers un nouveau record

Gazprom, principal exportateur russe, n’a pas fourni de gaz à travers le gazoduc Yamal-Europe ce mardi. Rien que sur la journée, les prix ont augmenté de 25%.

Encore une journée noire pour le gaz. Le prix a augmenté de 25% ce mardi, alors que la hausse est déjà vertigineuse depuis des mois. Pour la première fois, les prix de mille mètres cube dépasse les 2.100 dollars, note l’agence de presse russe Tass, qui observe les données de la bourse de Londres. A l’heure d’écrire cet article, le prix était à 2.145 dollars. Au mégawatt/heure, le prix dépasse les 200 dollars (180 euros) sur la principale bourse néerlandaise.

Selon un expert en ressources auprès de Fitch, Dmitry Marinchenko, les prix flambent car moins de gaz est envoyé dans le gazoduc Yamal-Europe. De plus, le risque d’une vague de froid fait également monter les prix.

Plus tôt, Gazprom n’avait pas réservé de créneaux sur ce gazoduc pour le 21 décembre. Mardi matin, le gaz allait alors dans l’autre direction : de l’Allemagne à la Pologne, alors qu’habituellement il arrive de Russie, à travers la Pologne, vers l’Allemagne.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20