La zone d’évacuation de Fukushima bientôt rouverte aux résidents d’avant la catastrophe

Le gouvernement japonais a décidé de rouvrir aux habitants une partie d’un village situé près de Fukushima, plus de dix ans après la catastrophe nucléaire.

Après la catastrophe nucléaire de 2011, le Japon a émis des ordres d’évacuation pour tous les résidents dans un rayon de 20 kilomètres autour de la préfecture de Fukushima, une division administrative du Japon comparable à une province de notre pays. Une zone d’environ 337 kilomètres carrés est actuellement toujours classifiée « Retour difficile ».

Le 12 juin, cette injonction sera levée pour les résidents enregistrés d’une partie d’un village près de Fukushima selon NHK NEWS, entre autres.

82 résidents de retour

Près d’un kilomètre carré de Katsurao, l’une des six municipalités situées dans la zone d’évacuation de 20 kilomètres autour des centrales de Fukushima depuis la catastrophe nucléaire, va redevenir accessible à ses habitants originaux. L’endroit recevra la classification « retour possible », a décidé le gouvernement du Premier ministre japonais Fumio Kishida. D’autres parties du village avaient également été rouvertes en 2016.

Seuls quatre ménages se seraient inscrits pour l’instant sur la liste des gens ayant l’intention de retourner à Katsurao à partir du 12 juin. Un total de 32 ménages enregistrés, soit 82 résidents, se trouverait dans la partie déjà à nouveau accessible du village.

M. Kishida prévoit maintenant de « poursuivre le travail de levée des restrictions et d’accélération du redressement de Fukushima ».

Les municipalités de Futaba et d’Okuma, où les gens ne sont pas encore autorisés à rentrer chez eux, seraient également rouvertes à partir de juin. Les trois autres municipalités devront attendre le printemps 2023 pour un accès partiel. Les ministres concernés ont été chargés de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour atteindre cet objectif.

Plus de 90 % de la zone d’évacuation initiale de Fukushima restera classée dans la catégorie « retour possible » dans un futur proche, mais il n’est pas clair quand la zone entière sera à nouveau entièrement accessible.

Prix de l’énergie

Le Japon a récemment décidé de revenir au nucléaire, une source d’énergie qui était restée taboue après la catastrophe de Fukushima. Les prix élevés de l’énergie et la guerre en Ukraine ont rendu l’énergie nucléaire à nouveau attrayante, au Japon comme ailleurs dans le monde.

« Avec la sécurité comme priorité, nous allons prendre des mesures concrètes pour redémarrer les centrales nucléaires », a déclaré le Premier ministre Kishida la semaine dernière. Le Japon compte 54 centrales nucléaires, dont 10 seulement sont encore opérationnelles.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20