Plus de dix ans après la catastrophe de Fukushima, le nucléaire regagne de l’intérêt au Japon

Plus de dix ans après la catastrophe de Fukushima, la crise énergétique que traverse le Japon amène les habitants à changer d’avis sur l’énergie nucléaire.

En 2011, le Japon a connu la pire catastrophe nucléaire depuis Tchernobyl. Un tremblement de terre et un tsunami successif ont fait des ravages à l’intérieur de la centrale nucléaire de Fukushima, provoquant la fusion de trois réacteurs. À partir de ce moment, le Japon s’est complètement détourné de l’énergie nucléaire.

Après cette catastrophe nucléaire, le Japon a fermé son gigantesque arsenal de plus de 50 réacteurs. L’année précédente, les centrales nucléaires japonaises produisaient encore 13% de l’énergie totale du pays. Au moins 30% de son électricité provenaient du secteur de l’atome. En 2012, l’énergie nucléaire ne représentait que 1% du mix énergétique total, selon Our World in Data. Un certain nombre de réacteurs nucléaires ont été réactivés ces dernières années, mais le charbon et le gaz naturel représentent actuellement la majorité de la palette énergétique du Japon.

Pourtant, aujourd’hui, le peuple japonais rêve de redevenir un pays doté d’un fort mix énergétique nucléaire. Ironiquement, ce bouleversement a de nouveau été provoqué par un tremblement de terre dans la même région.

La facture énergétique la plus élevée depuis cinq ans entraîne un changement de paradigme

Alors que le Japon procédait au déclassement de ses réacteurs, le pays a été secoué par un tremblement de terre de 7,3 sur l’échelle de Richter le 16 mars dernier. Ce séisme a entraîné l’arrêt complet d’un certain nombre de centrales thermiques dans la région de Fukushima.

Dans le courant du mois, de plus en plus de fissures sont apparues dans le nouveau modèle énergétique du Japon. Il y a une semaine, le mercure est descendu en dessous de zéro dans le pays en raison d’une vague de froid. Combiné à la pénurie aiguë d’énergie, on craignait que la métropole de Tokyo ne soit confrontée à des pannes d’électricité. Les citoyens ont été invités à utiliser moins d’électricité et à baisser le chauffage.

La peur des coupures de courant et le fait que la crise énergétique soit soudainement devenue très tangible pour tout le monde ont provoqué un véritable changement de paradigme au sein de la population japonaise. Ajoutez à cela le fait que les prix des carburants et les factures d’électricité n’ont fait qu’augmenter depuis la guerre en Ukraine, le Japon prenant une part active aux sanctions contre la Russie. Les Japonais devront donc bientôt payer les factures énergétiques les plus élevées de ces cinq dernières années.

53 % souhaitent le retour de l’énergie nucléaire

Selon un récent sondage réalisé par le journal japonais Nikkei, 53% des Japonais sont favorables au redémarrage des réacteurs nucléaires désaffectés. Mais 38% de la population serait opposée à ce scénario. C’est la première fois depuis la catastrophe nucléaire de Fukushima qu’une majorité de la population japonaise soutient le retour de l’énergie nucléaire, note le média économique Quartz.

Les Nations unies et l’Agence internationale de l’énergie atomique considèrent l’énergie nucléaire comme une technologie à faible émission de carbone, capable de produire une grande quantité de chaleur et d’électricité sans recourir aux combustibles fossiles. Toutefois, les organisations de défense du climat mettent en garde contre les conséquences des fusions nucléaires et de l’élimination des déchets nucléaires, qui pourraient constituer un inconvénient plus important.

Le Japon a été particulièrement progressif au cours de la dernière décennie en poursuivant une stratégie visant à décarboner complètement sa consommation d’énergie. Par exemple, son gouvernement s’engage à recourir de plus en plus à de nouvelles formes innovantes d’énergie renouvelable, telles que l’énergie géothermique. Cependant, il semble que les citoyens japonais souhaitent que l’énergie nucléaire fasse à nouveau partie de cette stratégie.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20