‘La terre tremble 24h sur 24h’: l’Islande se prépare à une éruption volcanique imminente

17.000 tremblements de terre ont frappé l’Islande depuis le 24 février dernier. C’est surtout la région du sud-ouest, où se trouve la capitale Reykjavik, qui est la plus touchée. Les experts s’attendent à une éruption volcanique dans les prochaines heures voire les prochains jours, sans savoir quel volcan est concerné.

L’Islande a l’habitude des tremblements de terre. L’île se trouve sur la dorsale médio-atlantique qui sépare les plaques tectoniques d’Eurasie et d’Amérique du Nord. Mais les habitants n’avaient jamais connu des secousses aussi fréquentes. ‘Il est très inhabituel de sentir la Terre trembler 24 heures sur 24 pendant une semaine entière. Cela vous fait vous sentir très petit et impuissant face à la nature’, explique une habitante de la capitale.

Le 24 février, un important tremblement de terre – de 5,6 sur l’échelle de Richter – a frappé la région proche de la capitale. Depuis lors, les répliques continuent de se faire ressentir, même une semaine après. Deux autres tremblements – d’une magnitude d’au moins 5 – ont également sévi.

La population espérait une accalmie en cette fin de semaine, mais ce jeudi 4 mars, un tremblement de terre, d’un magnitude de 8,5 cette fois-ci, a à nouveau touché la région. Aucun habitant n’avait connu des tremblements pendant aussi longtemps.

Malgré l’importance et la répétition de ces chocs, le pays n’avaient pour l’instant recensé pour l’instant aucun dégât à part quelques routes fissurées et des chutes de pierres. Les conséquences du tremblement de terre de ce jeudi matin ne sont pas encore connue.

Et les habitants ne sont pas encore au bout de leur peine : une éruption est maintenant attendue par les scientifiques.

Éruption imminente

Selon le professeur en volcanologie, Þorvaldur Þórðarson, ‘Il est très probable que nous ayons une intrusion de magma dans la croûte terrestre’. Les scientifiques cherchent à vérifier si le magma continue de monter vers la surface de la Terre. La région compte 13 volcans, dont 4 ont connu leur dernière éruption au cours des 8 derniers siècles. Une éruption pourrait donc bien se produire dans les prochaines heures ou les prochains jours. Le bureau météorologique du pays a multiplié les instruments de mesure dans la région pour détecter le moindre indice d’un début d’activité volcanique.

Cette annonce peut faire peur, quand on sait que deux tiers des Islandais vivent dans cette région. Toutefois, les modèles scientifiques estiment qu’en cas de coulée de lave, aucune ville ne sera touchée. Les habitants sont donc en sécurité. Le pays risque tout de même de connaitre des dégâts : certaines routes et lignes électriques pourraient être détruites.

Enfin, les spécialistes rassurent quant à un possible nuage de cendre. En 2010, le réveil du volcan Eyjafjallajökull avait bloqué toutes les liaisons aériennes à la suite à d’importants dégagements de suies. Mais le magma sera d’une tout autre structure cette fois-ci, ce qui devrait éviter qu’un tel scénario ne se reproduise cette année.

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20