La Réserve fédérale augmentera-t-elle les taux d’intérêt plus rapidement que prévu au cours des prochains mois ?

Après la dernière réunion sur les taux d’intérêt, le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a annoncé que les taux d’intérêt seront probablement relevés sept fois cette année. Jusqu’à présent, il était prévu que les taux d’intérêt soient augmentés de 25 points de base, ou 0,25 point de pour cent, à chaque fois, mais Powell ouvre la porte à des augmentations de 50 points de base.

Comme prévu, la Réserve fédérale a décidé de relever les taux d’intérêt de 25 points de base lors de la dernière réunion. Lors de la conférence de presse qui a suivi, M. Powell a annoncé que six autres augmentations sont probables cette année. Jusqu’à présent, on s’attendait à ce que la Fed relève traditionnellement les taux d’intérêt de 25 points de base à chaque fois, mais il semble maintenant que le régulateur soit prêt à passer à la vitesse supérieure.

Retour à la stabilité des prix

S’adressant à l’association d’économistes d’entreprise NABE lundi, Jerome Powell a annoncé qu’une augmentation de 50 points de base pourrait être nécessaire dans les mois à venir pour freiner l’inflation. « Le marché du travail est ferme, mais l’inflation est beaucoup trop élevée », a-t-il lancé.

« Nous prendrons les mesures nécessaires pour assurer le retour à la stabilité des prix », a-t-il déclaré. « Si nous concluons qu’il est approprié d’agir de manière plus agressive en augmentant les taux d’intérêt de plus de 25 points de base, nous le ferons. Et si nous décidons que nous devons aller au-delà des mesures neutres habituelles et adopter une politique plus restrictive, nous le ferons. »

Impacts de la crise sanitaire

Le président de la Fed a réaffirmé que les pressions inflationnistes sont principalement le résultat de la pandémie de coronavirus. L’offre n’a pas pu suivre l’augmentation de la demande depuis l’assouplissement des mesures sanitaires dans le monde entier. Il a admis que les responsables de la Fed et de nombreux économistes ont « grossièrement sous-estimé » la durée de ces pressions. Powell lui-même a maintenu jusqu’à l’automne 2021 que l’inflation élevée était temporaire.

La guerre en Ukraine alimente également l’inflation. Normalement, de tels événements n’ont aucun impact sur la politique de la Réserve fédérale, mais M. Powell a reconnu lundi que la banque centrale suit de près la situation. « En temps normal, lorsque l’emploi et l’inflation sont proches de nos objectifs, la politique monétaire fermerait les yeux sur une brève poussée d’inflation provoquée par des chocs sur les prix des matières premières », a-t-il indiqué. « Toutefois, il existe un risque croissant qu’une période prolongée d’inflation élevée fasse augmenter de manière désagréable les anticipations à long terme, ce qui souligne la nécessité d’agir rapidement. »

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20