La plus grande hydrolienne du monde a commencé à exporter de l’électricité

Après plusieurs années de développement, l’O2, la plus grande hydrolienne du monde, est désormais en état de marche. Une étape majeure, qui doit amorcer le lancement d’une plus grande exploitation de l’énergie marémotrice à travers le monde.

Conçue par la société écossaise Orbital Marine Power, l’hydrolienne « O2 » a commencé à exporter de l’électricité vers le réseau des Orcades, un archipel du nord de l’Écosse. Assemblée durant 18 mois au port de Dundee, la turbine hydraulique avait été acheminée au printemps dernier vers un plan d’eau nommé « Fall of Warness ».

Cette unité offshore de 2 MW pèse 680 tonnes et mesure 74 mètres de long. L’électricité est transférée de la turbine au fond de la mer via un câble dynamique, puis au réseau électrique local à terre via un câble statique. L’hydrolienne a la capacité de répondre à la demande annuelle de 2000 foyers dans les quinze prochaines années, grâce au fort débit des eaux dans lesquelles elle a été ancrée.

Une technologie amenée à se développer

Orbital Marine Power considère sa turbine hydraulique O2 comme un « projet pionnier pour les énergies renouvelables ». L’hydrolienne doit également alimenter un électrolyseur terrestre pour produire de l’hydrogène vert.

La firme s’est évidemment réjouie du bon déroulement des opérations, indiquant qu’une « étape majeure » venait d’être franchie.

« Notre vision est que ce projet est le déclencheur de l’exploitation des ressources marémotrices dans le monde entier pour jouer un rôle dans la lutte contre le changement climatique tout en créant un nouveau secteur industriel à faible émission de carbone », a commenté Andrew Scott, directeur général d’Orbital Marine Power.

« Nous pensons que la mise en œuvre de notre vision au Royaume-Uni peut répondre à un large éventail d’initiatives politiques telles que le « zéro émission nette », le nivèlement par le haut et le Building Back Better tout en démontrant un leadership mondial dans le domaine de l’innovation à faible émission de carbone, essentielle à la création d’un avenir plus durable pour les générations à venir », a-t-il ajouté.

« Une fierté pour l’Écosse »

La construction de cette immense hydrolienne a été rendue possible grâce au soutien de plusieurs prêteurs publics britanniques.

« Avec ses ressources naturelles abondantes, son expertise et son ambition, l’Écosse est idéalement placée pour exploiter l’énorme marché mondial de l’énergie marine tout en contribuant à la mise en place d’une économie nette zéro », s’est félicité le secrétaire du Cabinet écossais pour l’Energie Michael Matheson. « Le déploiement de l’O2 d’Orbital Marine Power, la turbine marémotrice la plus puissante au monde, est un moment de fierté pour l’Écosse et une étape importante dans notre voyage vers l’économie nette zéro. »

Maintenant que O2 a fait ses preuves, Orbital Marine Power envisage de commercialiser sa technologie, via le développement d’autres hydroliennes de plusieurs mégawatts. Selon elle, en plus de constituer un moteur pour porter le secteur du renouvelable, elle permettra de booster l’emploi dans les régions côtières.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés