La pénurie de puces force une nouvelle fois l’usine Volvo Gand à suspendre sa production

L’usine Volvo de Gand devra une nouvelle fois suspendre sa production pendant trois jours la semaine prochaine en raison de la pénurie mondiale de puces électroniques. Quelque 5.000 travailleurs seront mis au chômage économique lundi, jeudi et vendredi. C’est ce qu’a confirmé la porte-parole Barbara Blomme à l’agence de presse Belga.

Au total, l’usine de Gand a déjà été incapable de fonctionner pendant une semaine au cours du premier semestre de cette année, car l’assemblage des voitures à haute technologie nécessite de nombreuses puces informatiques. Avec la nouvelle interruption de la semaine prochaine, c’est la production d’environ 1.000 voitures par jour en moyenne qui sera à nouveau suspendue.

« Ce n’est pas une bonne nouvelle », déclare la porte-parole. « Mais nous ne sommes pas les seuls. C’est un problème mondial et nous ne sommes qu’un des acteurs touchés. » D’autres usines Volvo Cars adaptent également leur production et leur organisation du travail à la faible quantité de puces disponibles. D’autres usines belges sont en difficulté aussi depuis des mois en raison de la pénurie mondiale de semi-conducteurs.

Volvo Trucks a dû arrêter sa production, et l’usine bruxelloise du constructeur allemand de voitures de luxe Audi a également dû interrompre sa production à plusieurs reprises. Chez Audi Bruxelles, c’est actuellement la période des vacances d’été, dit Peter D’hoore, le porte-parole de l’usine. La ligne recommencera à fonctionner comme prévu le 23 août, après trois semaines de vacances. Audi s’attend toutefois à ce que l’offre de puces reste « volatile et tendue » au troisième trimestre, et des problèmes de production ne sont pas exclus.

À lire aussi:

Plus
Lire plus...
Marchés