La loi sur la sécurité à Hong Kong s’offre sa propre police

La police dégage les routes des manifestants lors d’un rassemblement contre l’application de la loi sur la sécurité nationale à Hong Kong. (EPA-EFE/JEROME FAVRE)

Rien de tel qu’un nouveau service de police pour faire appliquer une nouvelle loi. Une unité spéciale est déjà en train de se former à Hong Kong pour faire respecter la loi sur la sécurité dès le premier jour de son application.

A l’heure actuelle, on ne sait pas encore dire quand la loi sur la sécurité va entrer en fonction. Mais le Congrès national du Parti communiste travaille ‘nuit et jour’ sur le texte de loi, selon les médias d’Etat, pour pouvoir la promulguer le plus rapidement possible. Cela pourrait déjà être le cas dans moins d’un mois.

Le chef de la sécurité de Hong Kong, John Lee Ka-chiu, se prépare donc à cette nouvelle loi controversée en créant une unité dédiée au seul respect des nouvelles mesures. Cette police sera capable de collecter des renseignements, d’enquêter et d’agir directement sur le terrain.

La nouvelle unité de sécurité hongkongaise devrait avoir des liens étroits avec les agences nationales chinoises. Ils n’ont pas encore été confirmés, mais John Lee Ka-chiu compte dessus. ‘Je suis sûr que les autorités du continent ont un réseau beaucoup plus vaste de collecte de renseignements et aussi un niveau d’analyse beaucoup plus élevé. […] Ils nous feront donc connaître la situation dans son ensemble lorsque nous, en tant que ville, ne serons peut-être pas en mesure d’utiliser seuls nos informations.’

La nouvelle police devra faire face à une opposition pro-démocratique qui manifeste depuis un an contre l’autorité chinoise brimant leurs libertés acquises en tant qu’ancienne colonie britannique.