La fête est finie : Amazon enregistre ses premières pertes depuis 2015. C’est la faute à un mauvais investissement

Au cours du premier trimestre 2022, les revenus du mastodonte Amazon ont atteint les 116,4 milliards de dollars, soit une hausse de 7%. Le groupe a pourtant annoncé sa première perte depuis 2015, lors de l’annonce de ses résultats trimestriels.

Si la pandémie a été plus que bénéfique pour Amazon, boostant les ventes en ligne, le retour à la réalité fait mal. Au cours du premier trimestre 2022, le groupe a en effet enregistré son taux de croissance le plus lent en près de deux décennies. Pire encore, le géant américain a perdu 3,8 milliards de dollars, alors qu’à la même période en 2021, il avait enregistré un bénéfice de 8,1 milliards de dollars.

Plusieurs facteurs en cause

La baisse des ventes, l’augmentation des coûts en général – notamment de l’énergie – et son investissement dans l’entreprise de voitures électriques Rivian sont à l’origine de l’anéantissement des bénéfices d’Amazon et donc, de ses pertes.

L’effondrement de près de 50% des actions de la société de voitures électriques – dans laquelle Amazon détient une participation de 20% – est ce qui a le plus joué dans les mauvais résultats de l’entreprise, lui faisant perdre 7,6 milliards de dollars.

Les coûts supplémentaires dus à l’inflation, la crise de l’énergie, la baisse de la demande et les problèmes au sein de la chaine d’approvisionnement ont coûté à l’entreprise environ 6 milliards de dollars, selon Brian Olsavsky, directeur financier d’Amazon.

« La pandémie et la guerre qui a suivi en Ukraine ont entraîné une croissance et des défis inhabituels », a concédé Andy Jassy, ​​le directeur général d’Amazon. Un contexte particulier dont le géant de l’e-commerce n’est pas le seul à souffrir. Google, Facebook ou encore Apple peinent également des ralentissements macroéconomiques et de la guerre en Ukraine.

Amazon n’exclut pas de nouvelles pertes

Au cours de l’annonce de ses résultats, le mastodonte américain a fait part de ses prévisions pour le trimestre en cours. Il estime que ses bénéfices pourront potentiellement être négatifs, entre une perte de 1 milliard de dollars et un gain de 3 milliards de dollars. Des résultats et prévisions qui ont fait chuter les actions de l’entreprise de 10%.

Le mastodonte doit également faire face à d’autres défis, dont des tensions au sein de ses équipes américaines qui se battent pour créer des syndicats et négocier des salaires plus élevés, de meilleures conditions de travail et des avantages sociaux.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20