La crise du coronavirus menace 180.000 emplois en Belgique

Stefan Puchner/Picture Alliance

La Banque nationale s’attend à ce que l’emploi se contracte fortement dans le secteur privé cette année en raison de la crise du coronavirus. L’impact se fera sentir aussi bien dans le commerce que dans l’industrie ou l’horeca. Au total, jusqu’à 180.000 emplois pourraient disparaître.

L’estimation de la BNB se base sur la récente enquête réalise par le Groupe de gestion des risques économiques et à laquelle plusieurs fédérations professionnelles ont participé. 60% des entreprises interrogées s’attendent à une baisse de l’emploi.

La Banque nationale prévoit une diminution de l’emploi dans le secteur privé (hors indépendants) d’un peu plus de 180.000 travailleurs, soit près de 7% des salariés du privé. Ce chiffre avait déjà été avancé il y a quelques semaines.

La plus grosse part des pertes d’emploi (48.000) est attendue dans le secteur du commerce. Dans l’industrie, 35.000 suppressions sont attendues. Dans le secteur horeca, 31.000 emplois sont menacés.

Faillites

Par ailleurs, 8% des entreprises interrogées estiment qu’une faillite est ‘probable’ ou ‘très probable’. Le pourcentage est le plus élevé dans le secteur des arts, spectacles et services récréatifs (24%), dans l’horeca (20%) et il a augmenté cette semaine dans le secteur du transport et du stockage (19%).