La Chine veut transformer le « Toit du monde » en centre d’énergie éolienne, mais se heurte à une série de difficultés

La région isolée du Tibet pourrait produire 600 gigawatts d’électricité grâce aux éoliennes.

Pékin a identifié le Tibet comme l’endroit idéal pour générer une énergie éolienne massive. Sur le « Toit du monde », l’énergie éolienne pourrait produire suffisamment d’électricité pour alimenter le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France réunis, rapporte Bloomberg.

Le gouvernement chinois estime qu’il y a suffisamment d’espace au Tibet pour installer des éoliennes en abondance afin de générer 600 gigawatts d’électricité. On pourrait ajouter 420 gigawatts supplémentaires si des turbines étaient également installées dans les plaines des régions voisines de Qinghai, Sichuan, Gansu, Yunnan et Xinjiang.

L’administration nationale de l’énergie de la Chine publiera bientôt des directives visant à accélérer le développement des « centres d’énergie propre » au Tibet. Le projet serait en fait un élément essentiel des objectifs climatiques ambitieux du pays. La Chine veut être neutre en carbone d’ici 2060.

Les défis du Tibet inhospitalier

Cependant, il existe plusieurs défis que Pékin devra relever avec précaution s’il souhaite effectivement implanter des éoliennes massives dans cette zone inhospitalière.

Tout d’abord, il n’existe pratiquement aucune route de qualité au Tibet qui permettrait de déplacer efficacement les composants géants des éoliennes dans cette région. Ensuite, l’air raréfié à haute altitude peut rendre les éoliennes moins efficaces.

De nombreuses lignes électriques doivent également être posées pour acheminer l’électricité produite vers les zones plus peuplées. Le Tibet ne dispose actuellement que d’une capacité énergétique de 4,8 gigawatts pour environ 3,5 millions de personnes. C’est le taux le plus bas de toutes les régions de Chine. Seuls 30 mégawatts proviennent de l’énergie éolienne, selon les données du China Electricity Council.

Le prix des éoliennes ne diminue qu’en Chine

Pourtant, il existe un sentiment général d’optimisme au sein du secteur de l’énergie éolienne en Chine, affirme Bloomberg. En effet, les compagnies d’électricité chinoises ont réussi à faire baisser les prix des éoliennes à des niveaux records ces dernières années. Pourtant, le coût des éoliennes à l’étranger ne fait qu’augmenter, selon les données de Bloomberg. Les coûts du charbon, du gaz naturel et des installations solaires suivent par ailleurs le même chemin.

Selon Qin Haiyan, secrétaire général de l’Association chinoise de l’énergie éolienne, « le coût de l’électricité produite par les éoliennes sera à nouveau divisé par deux dans les trois à cinq prochaines années » et le potentiel des éoliennes dans le pays « n’a pas de plafond ».

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20