La Chine s’empare du consulat américain de Chengdu

La délégation chinoise du Ministère des Affaires étrangères devant le consulat de Chengdu. – EPA-EFE/ALEX PLAVEVSKI

Les autorités chinoises ont pris le contrôle du consulat américain dans la ville de Chengdu. Une décision prise en réponse à la fermeture forcée du consulat chinois de Houston, aux États-Unis, par l’administration de Donald Trump

La nuit dernière, la foule s’est rassemblée à Chengdu, une ville du sud-ouest de la Chine, pour agiter des drapeaux chinois et prendre des photos, tandis que les diplomates américains quittaient le bâtiment et que les fonctionnaires chinois prenaient la relève.

Une décision survenue après la fermeture forcée du consulat chinois à Houston, les États-Unis ayant des soupçons d’espionnage.

Une position importante

Le poste à Chengdu détenait un rôle significatif. Le consulat fournissait ses services à une grande partie de la Chine occidentale, y compris dans les régions tibétaines. Le consulat avait également pour rôle de veiller au respect des droits de l’homme sur le territoire chinois. 

Ces représailles mutuelles interviennent alors que les relations entre la Chine et les États-Unis se sont fortement détériorées ces derniers mois, notamment suite à la répression à Hong Kong en marge de la loi controversée sur la sécurité, mais à cause de la pandémie de Covid-19 et des tensions croissantes en mer de Chine méridionale.

La Chine conserve toutefois quatre consulats et une ambassade aux États-Unis, et inversement.