« La Chine pourrait offrir une bouée de sauvetage à la Russie si le régime de Poutine est menacé »

Les États-Unis ressortent frustrés de l’échange de plus de deux heures entre Joe Biden et Xi Jinping. Le président américain a demandé à son homologue de faire pression sur le Kremlin pour faire cesser la guerre en Ukraine. Mais la Chine ne fera rien ouvertement, surtout si cette demande lui vient de l’extérieur et des États-Unis en particulier.

Interrogé dans l’émission « Squawk Box Asia » sur la CNBC, Scott Kennedy du Center for Strategic and International Studies, basé à Washington, n’est pas tendre avec la Chine. Cet expert en relations internationales estime que Xi Jinping ne fera rien « qui pourrait donner une mauvaise image de Poutine ».

Il estime la position de la Chine être aussi claire « que de la boue », ne se positionnant ni dans une condamnation ni dans un soutien formel. Les États-Unis tentent de convaincre Pékin d’exercer une pression sur son « ami sans limites » russe, mais leurs tentatives sont tombées dans les limbes.

Samedi, les médias d’État chinois ont rapporté que Wang Yi, conseiller d’État et ministre des Affaires étrangères, a déclaré que la Chine était du bon côté de l’histoire en ce qui concerne la crise ukrainienne – et que le temps le prouverait.

« Nous avons toujours été favorables au maintien de la paix et opposés à la guerre », a déclaré Wang, selon CGTN News. « Nous n’accepterons jamais aucune coercition ou pression extérieure, et nous nous opposerons également à toute accusation ou suspicion sans fondement visant la Chine ».

Test d’amitié

Pour l’heure, la Chine n’a pas fourni d’aide directe à la Russie en termes militaires ou au niveau du contournement des sanctions. La Chine a trop à perdre à se brouiller encore davantage avec les États-Unis, et plus largement les Occidentaux. D’ailleurs, au moins indirectement, la Chine a fait du mal aux voisins russes sur plusieurs aspects économiques.

En fait, Pékin et Moscou sont dans un vrai test d’amitié. Car au-delà de la guerre en Ukraine, c’est l’avenir de la Russie qui se joue économiquement, mais aussi le régime de Vladimir Poutine. À mesure que les inquiétudes économiques de la Russie augmentent, « Pékin sera plus enclin à offrir une bouée de sauvetage financière, surtout si la Chine craint pour la survie du régime de Poutine », écrit dans une note le cabinet de conseil politique Eurasia Group.

Le cabinet estime que les Américains sont « profondément frustrés » par l’attitude de la Chine, « qui a ignoré les supplications et les avertissements américains – et il reste à voir si le message direct de Biden changera cela ».

La clé est peut-être entre les mains des Européens avec qui la Chine veut renforcer ses liens.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20