La Chine est face à un tournant, et cela nous concerne tous…

La Chine fait état d’un bilan de 3 morts, des causes du coronavirus. Les premiers depuis le mois de mai et les longs confinements établis entre autres à Shanghai. La fin de la politique zéro-covid de la Chine est remise en cause et pourrait être un nouveau tournant pour l’économie mondiale.

Pourquoi est-ce important ?

Après plusieurs jours de hausses consécutives, les marchés asiatiques replongent. En cause, la résurgence du coronavirus. La fin espérée de la politique zéro-covid a du plomb dans l'aile : Xi Jinping fait face à un choix sanitaire, économique, mais aussi politique, alors qu'il vient d'être reconduit pour un 3e mandat. De sa décision dépendra la croissance de la Chine et donc la croissance mondiale, alors que l'économie ralentit en Occident.

Dans l’actu : 3 personnes sont décédées en Chine ce weekend, des suites du coronavirus.

  • Il s’agit des premiers morts depuis la vague de confinements du printemps dernier, qui a mis les plus grandes villes du pays en repos forcé.
  • Rien que ce dimanche, la Chine a fait état de 26.000 infections. C’est un gros problème dans la mesure où les Chinois les plus âgés restent très peu vaccinés et n’ont pas développé d’immunité. Seuls 65% des plus de 80 ans ont reçu une seule dose de vaccin.
  • En conséquence, des restrictions ont été redéployées dans certaines régions, grandes villes et quartier : des écoles ferment leurs portes, des restaurants doivent recourir aux plats à emporter et des supermarchés sont fermés.
  • Le spectre de nouveaux confinements à large échelle réapparait, alors que Pékin envisageait ces derniers jours d’en finir avec sa politique zéro-Covid. Pour Xi Jinping c’est l’heure de vérité, le tournant.

L’essentiel : une Chine confinée est un danger pour la croissance mondiale.

  • Une Chine confinée au printemps dernier a eu un effet négatif : elle a provoqué des pénuries et des perturbations sur la chaîne d’approvisionnement. Et cela a donc entraîné une chute des échanges commerciaux.
  • La politique zéro-covid a toutefois permis de ne pas alimenter encore davantage l’inflation : imaginez les dégâts d’une économie chinoise en pleine bourre, les prix de l’énergie, par exemple, ou des matières premières auraient été encore plus importants.
  • Mais désormais, l’économie en Occident commence à se refroidir, on a pu le voir avec une baisse de l’inflation aux États-Unis, et les signes d’une récession en Europe pour le dernier trimestre de cette année. En outre, les chaînes d’approvisionnement semblent avoir retrouvé leur cadence normale.
  • L’Europe et les États-Unis avaient besoin d’une Chine à faible croissance durant cette période de surchauffe économique et énergétique. Mais avec la récession qui se profile à présent, le retour de la croissance chinoise serait la bienvenue pour l’économie mondiale. Songez à l’Allemagne et son industrie. Un retour de la politique zéro-covid serait un désastre et nous enfoncerait plus profondément dans la récession.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20