La Chine construit un navire de 160m de long pour lancer des fusées dans l’espace depuis la mer

Disposer d’une base de lancement maritime – et donc, mobile – offre plusieurs avantages non négligeables pour la conquête de l’espace.

Les grandes puissances de ce monde poursuivent leur course pour conquérir l’espace. Si on entend beaucoup parler des projets d’entreprises privées américaines et ceux de la NASA, ils ne sont pas les seuls. L’Empire du Milieu projette en effet de devenir un acteur important de l’astronautique, comme le montrent ses nombreux projets spatiaux. Pour y parvenir, la Chine construit aussi un navire dédié aux lancements de fusées. Elle va ainsi accroitre sa capacité de lancement.

Mesurant 162,5 mètres de long et 40 mètres de large, le navire devrait entrer en service dans le courant de l’année 2022. Il intègrera l’équipement de support nécessaire au lancement de fusées commerciales Smart Dragon et des fusées à propergol liquide, rapporte un article partagé sur le réseau social Weixin.

Le lancement d’engins spatiaux depuis la mer ne sera pas une première pour la Chine. Elle est en effet devenue le troisième pays à effectuer des lancements en mer, après les États-Unis et la Russie. De nouveaux lancements avaient été annoncés pour cette année, mais ils n’ont pour l’instant pas encore eu lieu.

Des missions similaires au port spatial de SpaceX

Outre le lancement de fusées, le navire pourrait également être utilisé pour récupérer en mer les premiers étages de bâtiments spatiaux envoyés dans l’espace, de la même manière que SpaceX le fait avec les étages de ses fusées Falcon 9 et Falcon Heavy. La Chine pourrait donc développer des lanceurs ou des fusées réutilisables, comme l’a fait l’entreprise américaine. Une manière de réduire les dépenses.

Crédit: Weixin/Bureau de développement de l’industrie aérospatiale de Haiyang

Augmenter la cadence de lancement

L’Empire du Milieu a multiplié les annonces de projets spatiaux. Outre le développement d’un réseau Internet spatial – à l’image des projets de SpaceX et d’Amazon –, la Chine prévoit également de construire une station spatiale, ainsi que de procéder à diverses missions dans l’espace. Avec une nouvelle base de lancement, le pays va pouvoir augmenter sa cadence de tir qui est déjà importante, tout en allégeant la pression sur ses quatre principaux centres de lancement.

Rien que sur cette année, la Chine a procédé à 41 lancements, devançant les États-Unis et leurs 39 envois spatiaux.

Au-delà de la cadence de tir, disposer d’une base de lancement maritime mobile offre plusieurs autres avantages, dont la possibilité de choisir le lieu de lancement et donc, de la trajectoire de vol. De plus, la Chine pourra plus facilement s’assurer que ses engins ne passeront pas au-dessus d’un autre pays et que les débris des fusées ne tombent pas sur des zones peuplées. Enfin, Pékin pourra se rapprocher de l’équateur pour procéder à des lancements et ainsi économiser du carburant. La vitesse de rotation de la Terre est en effet plus importante au niveau de l’équateur, il est donc plus « facile » d’atteindre l’orbite.

Plus
My following

ABE : les banques européennes en meilleure forme

03/12/2021 18:03

(ABM FN) Les plus grandes banques européennes ont vu leur solvabilité, leur rentabilité et leurs liquidités augmenter. C'est ce qu'a révélé vendredi le dernier exercice de transparence de l'autorité bancaire européenne EBA.

À la fin du deuxième trimestre, le ratio CET 1 des 120 banques participantes s'élevait à 15,8 pour cent. C'est 0,8 point de pourcentage de plus qu'à la mi-2020. A pleine charge, le ratio est passé de 14,7 à 15,5 pour cent.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20