Les marchés:
Markten inladen...

VENDREDI 10 JUIL

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

La BCE demande aux banques de ne pas distribuer de dividendes, la France vise finalement les grandes entreprises

Logo Business AM
Business

27/03/2020 | Baptiste Lambert | 3 min de lecture

epa

La Banque centrale européenne a demandé vendredi aux banques de la zone euro de ne pas verser de dividendes ni de racheter d’actions propres tant que dure la pandémie de Covid-19, selon un communiqué.

Cette recommandation du superviseur des grandes banques de la zone euro concerne les dividendes dus pour les années 2019 et 2020, et doit s’appliquer « au moins jusqu’au 1er octobre 2020 », a précisé la BCE.

Le superviseur au sein de la BCE rappelle qu’il a pris courant mars des mesures d’allègement temporaires concernant les exigences en capitaux propres ou la manière d’appréhender les prêts à risques, afin de garantir que les banques continuent de soutenir l’économie.

L’institut de Francfort dit désormais attendre des actionnaires des banques qu' »ils rejoignent cet effort collectif », énonce le communiqué.

Les banques doivent aussi continuer de « financer les ménages, les petites entreprises et les sociétés ».

Soutenir les ménages

Car le capital qui aura été conservé en s’abstenant de distribuer des dividendes et de racheter des actions pourra être utilisé « pour soutenir les ménages, les petites entreprises et les entreprises emprunteuses » et aussi « absorber les pertes sur les expositions existantes sur ces emprunteurs ».

La nouvelle recommandation n’annule pas rétroactivement les dividendes déjà versés par certaines banques pour l’exercice 2019, précise la BCE.

Cependant, les banques qui ont mis à l’ordre du jour de leur prochaine assemblée d’actionnaires le vote sur une proposition de distribution de dividendes « devraient modifier ces propositions en conformité à la recommandation mise à jour », selon la BCE.

La France fait marche arrière

Bruno Le Maire, ministre des Finances en France, a suscité la polémique en ne faisant qu’une simple recommandation à l’égard des grandes entreprises. ‘Le gouvernement exonère les actionnaires de toute solidarité’, titrait Mediapart ce matin.

Le gouvernement a fait marche arrière et obligera les entreprises qui ont versé des dividendes à rembourser les reports de charges fiscales et sociales, comme l’a expliqué le ministre sur BFM TV.

Ces dividendes passent évidemment mal quand on demande aux salariés de faire des efforts, eux qui voient leur fiche de salaire diminuer.

Source: AFP


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks