James Dyson en route pour Singapour: il investit 3,6 milliards de dollars dans un mystérieux projet

James Dyson EPA-EFE/AXEL HEIMKEN GERMANY OUT

Le milliardaire James Dyson a dévoilé sa nouvelle machine de guerre, un mastodonte qui pèse 3,6 milliards de dollars. Le designer industriel britannique, réputé pour ses appareils électroménagers très en vogue, a également confirmé qu’il allait déplacer son siège social mondial basé au Royaume-Uni vers Singapour. C’est en tout cas ce qu’on pouvait lire sur le site de Forbes.

Alors que la rumeur circulait déjà depuis un bon moment, Dyson officialise le déménagement de son siège social vers Singapour, pour se concentrer sur ses activités. 

‘Le moment est venu d’investir dans de nouvelles technologies telles que le stockage de l’énergie, la robotique et les logiciels, qui permettront d’accroître la performance et la durabilité de nos produits au profit des clients de Dyson’, a déclaré le directeur général Roland Krueger à Reuters.

Bien que certains détails restent encore à confirmer, James Dyson a déclaré jeudi qu’il ‘doublerait son portefeuille de produits’ et qu’il allait s’essayer dans des domaines inédits, notamment la robotique et le machine learning, d’ici 2025.

Cette annonce d’un effort de 3,6 milliards de dollars survient après que James Dyson a subi un certain nombre de revers. Alors qu’en octobre 2019, il avait vu son rêve de construire une voiture électrique partir en fumée, en 2020, le gouvernement britannique avait rejeté la demande de James Dyson de construire des ventilateurs pour les hôpitaux dans le cadre de la crise sanitaire. 

Tout n’est pas perdu

L’équipe de Sir James Dyson prétendait avoir développé un modèle de batterie de voiture avec une autonomie bien plus grande que celle de ses concurrents, y compris celle revendiquée par les véhicules Tesla d’Elon Musk.

James Dyson a en effet déclaré à plusieurs reprises que sa batterie pourrait offrir une autonomie de plus de 600 miles (965 km) . Mais alors que cette technologie avait offert une lueur d’espoir à l’inventeur britannique, il n’avait eu d’autre choix que d’admettre sa défaite face à un coût de production de plus de 200.000 dollars, un prix considérablement supérieur à ce que le conducteur moyen aux États-Unis ou au Royaume-Uni peut s’offrir.

Bien que les nouveaux produits sur lesquels James Dyson travaille restent un secret bien gardé, sa récente déclaration confirme que le siège social de Dyson se déplacera vers l’Asie. Sir James Dyson, qu’on soupçonne de vouloir fuir le Brexit, a confirmé son projet d’installer son nouveau siège social dans la centrale électrique historique de St James, une ville-État située au sud-est de l’Asie. 

L’entreprise Dyson y développera également ses dernières nouveautés et mettra en place un nouveau programme de recherche universitaire. Pendant son séjour aux Philippines, James Dyson avait également annoncé son intention de créer un nouveau centre de logiciels spécialisés à Alabang.

Que Dyson va-t-il faire ensuite?

Alors que Dyson n’a dévoilé que très peu d’informations sur ses projets futurs, les spéculations vont bon train. Richard Alvin, le fondateur de Capital Business Media, a explique à Forbes qu’il est possible, d’après lui, que Dyson travaille sur un ‘puissant chargeur portable’ ou encore, sur une technologie favorisant l’implantation des points de charge électriques dans les zones rurales. 

Jamie Davies, responsable de l’innovation chez Amplify, pense lui que Dyson pourrait relever des défis environnementaux et développer des ‘bacs de recyclage  intelligents’, ou des ventilateurs publics qui élimineraient les ‘particules nocives’. 

James Dyson reste aujourd’hui l’un des principaux entrepreneurs du Royaume-Uni, avec une fortune dont la valeur nette est estimée à plus de 6 milliards de dollars. Il est également l’un des nombreux milliardaires sur lesquels on peut encore spéculer et se demander…  Ce qu’il fera ensuite.