Les chiffres fous de l’IPTV en Europe

La popularité des services IPTV ne cesse de croître sur le vieux continent. En 3 ans, le nombre d’utilisateurs a grimpé de 25 %, selon une étude.

Dans l’actualité : les services IPTV pirates ont généré plus d’1 milliard d’euros de chiffre d’affaires en Europe en 2021.

  • Sur base des prix des abonnements légaux, cela représente 3,2 milliards d’euros de perte de revenus pour les fournisseurs de télévision payante.

Le détail : un chiffre en hausse par rapport à il y a 3 ans (941,7 millions d’euros), selon l’étude menée par le Centre for Intellectual Property, Policy & Management de l’Université de Bornemouth (Royaume-Uni), sur commande de l’association d’ayants-droits Audiovisuel Anti-Piracy Alliance (AAPA).

  • Un chiffre qui s’explique en partie par la croissance toujours plus importante du nombre d’utilisateurs en Europe.

À noter : si ce nombre a augmenté de 25 % au cours des trois dernières années – 13,7 millions contre 17,1 millions d’utilisateurs en 2021 –, la hausse du chiffre d’affaires du secteur de l’IPTV est en réalité très faible.

  • Le fait est que, « contrairement à l’inflation qui prévaut dans le reste de l’économie, le prix des abonnements IPTV pirates a en réalité baissé », explique TorrentFreak sur son blog dédié à l’actualité sur le droit d’auteur et le partage de fichiers.

IPTV illégale, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’un service qui offre des accès à des chaînes de TV et des plateformes de streaming payantes à moindre coût. Le prix à payer est dérisoire, 5,22 € en moyenne, en comparaison de l’étendue du catalogue auquel l’abonnement donne accès. Et c’est évidemment ce qui en explique le succès.

L’effet pervers de la multiplication des services de streaming

  • L’IPTV illégale n’est pas nouvelle, mais elle a connu une popularité croissante au cours de ces dernières années.
  • En cause, la prolifération des services de streaming.
  • Car si les plateformes légales de vidéos à la demande ont pendant un temps fait baisser les chiffres du téléchargement et du streaming illégaux, la dispersion de l’offre liée à la multiplication des plateformes a eu pour effet pervers de pousser les gens à se tourner à nouveau vers des solutions illégales, faute de pouvoir – ou simplement de vouloir – s’offrir l’ensemble des services payants.

Une popularité différente selon les pays

  • Les Pays-Bas et le Luxembourg arrivent en tête du classement, avec respectivement 8,2 % et 7,9% d’utilisateurs.
  • La Roumanie et la Pologne sont en queue de peloton, avec 0,8 % et 1,5 %.
  • On remarque une grande différence entre les pays de l’ouest de l’Europe et ceux de l’est.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20