Iowa: les résultats du caucus sont enfin tombés, grosse surprise pour le vainqueur démocrate

Le candidat démocrate Pete Buttigieg, le 4 février. (AP Photo/Elise Amendola)

Les résultats du caucus des démocrates ont été longuement retardés, mais les vainqueurs ne manquent pas de surprendre, alors que ce vote électoral annonce (très) souvent le candidat démocrate à la présidence.

Après plusieurs heures de chaos liées à l’annonce des résultats, on sait finalement qui est l’heureux vainqueur de ce caucus en Iowa. Alors que Bernie Sanders était annoncé comme favori, talonné par Joe Biden, c’est en fin de compte… Pete Buttigieg, le candidat LGBTG, qui a raflé les suffrage.

Il faudra désormais vous habituer à entendre son nom, puisque ce premier caucus dans l’Iowa annonce bien souvent le candidat final des démocrates en lice pour la présidence américaine. Buttigieg vs Trump, le choc aurait de quoi réjouir tant ils sont opposés.

Ouvertement homosexuel en défenseur des droits des LGBTQ, Pete Buttigieg a défié tous les pronostics en gagnant 26,8 % des voix, suivi par le sénateur du Vermont Bernie Sanders à 25,2%, la sénatrice du Massachusetts Elizabeth Warren à 18,4% et l’ancien vice-président Joe Biden à 15,4%. On retiendra les faibles performances de ce dernier, arrivé seulement quatrième alors qu’il était dans les favoris. Selon CNN, 71 % des bureaux de vote ont été dépouillé ce mercredi matin.

Émotion

Moins d’une heure après l’annonce de sa victoire, l’ancien maire de 38 ans s’est exprimé sur scène dans un discours marqué par l’émotion, n’en revenant pas que ‘cette campagne se soit placée en tête de la course pour remplacer le président actuel’. Sous le choc lui-même, Pete Buttigieg s’est ému en évoquant la puissance de la symbolique autour de sa victoire pour la communauté LGBTQ, particulièrement réprimée aux États-Unis.

On retiendra aussi la tentative d’annulation de son vote d’une électrice après avoir appris que son candidat avait un ‘partenaire du même sexe’… Non, on n’a pas fini d’entendre parler des élections américaines. Direction: les primaires du New Hampshire, la semaine prochaine.

Lire aussi: