Indexation des salaires de 11 % pour un million de travailleurs belges en janvier 2023

Bien que le mois de décembre ne soit pas encore terminé, on connait déjà le niveau de l’inflation en Belgique. On sait donc de combien sera l’indexation automatique des salaires des secteurs qui y ont recours une seule fois pas an.

Pourquoi est-ce important ?

La Belgique est l’un des rares pays à procéder à l’indexation automatique des salaires. Un principe qui a du bon et du moins bon et qui vise à protéger le pouvoir d’achat des travailleurs belges. Dans certains secteurs, cette indexation a lieu à chaque dépassement de l'indice pivot - au nombre de 5 cette année -, mais pour d’autres, cela se fait une seule fois par an, le 1er janvier.

Dans l’actualité : le salaire de 1,3 million de travailleurs belges sera augmenté de 11% le 1er janvier.

  • Un pourcentage historique élevé qui a pu être calculé sur base du niveau de l’inflation pour le mois de décembre.
    • En comparaison, en janvier 2021, l’indexation dans le secteur privé n’était que de 3,58 %.
  • C’est un peu plus que les prévisions du mois d’août qui statuaient sur 10 %.

Le détail : cette indexation de 11 % concerne plusieurs secteurs du secteur privé qui procède à une indexation automatique des salaires qu’une fois par an, à savoir :

  • Les employés de la CP200 (pour commission paritaire), la logistique, l’agriculture et l’horticulture, l’industrie alimentaire et le commerce de produits alimentaires, l’horeca, la construction, les sous-traitants de la construction, le nettoyage, le papier et le carton et les secteurs financiers tels que les assureurs.

Les secteurs à plusieurs indexations par an, dont en janvier

À côté de ces secteurs, il en existe d’autres qui appliquent plusieurs indexations par an, dont une en janvier.

  • Le secteur de la construction CP124 indexe trimestriellement leurs salariés. En janvier, l’indexation sera de 3,32 %. L’industrie du bois (CP125 et 126) procédera à une augmentation de 3,32 % et 3,33 %.
  • Le secteur du nettoyage (CP121) prévoit une augmentation de 5,70 % deux fois par an, en juillet et en janvier, précise SD Work.
  • Les travailleurs du secteur bancaire (CP310) et des sociétés de bourse (CP309) verront leur salaire indexé de respectivement 1,87 % et 1,86 %.
  • Enfin, les commissions paritaires actives dans la transformation de papier et carton seront indexées de 5,89 % au 1er janvier.

C’est donc une indexation annuelle importante qui attend les travailleurs et c’est évidemment une bonne nouvelle pour eux. Cela va leur permettre de faire mieux face à la montée des prix, mais ce mécanisme de protection du pouvoir d’achat des travailleurs est une plaie pour bon nombre d’entreprises. Déjà écrasées par l’augmentation généralisée des coûts, elles doivent assumer des salaires plus importants. De quoi craindre le pire pour les mois à venir. Certaines pourraient ne pas être en mesure de l’assumer.

« Cette indexation de janvier signifie une sérieuse augmentation des coûts salariaux pour les entreprises qui doivent l’appliquer. La plus importante de ces 50 dernières années. Espérons que le plus gros pic d’inflation est maintenant derrière nous. On ne sait pas ce que nous réserve 2023… »

Jean-Luc Vannieuwenhuyse, expert juridique chez SD Work
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20