H&M: le géant suédois va fermer 250 boutiques et prioriser les ventes en ligne

Isopix

Le géant suédois du prêt-à-porter Hennes et Mauritz (H&M) va fermer l’an prochain 250 magasins sur les 5.000 qu’il compte dans le monde, à la suite de la crise sanitaire, a-t-il annoncé jeudi. Se remettant progressivement des effets de celle-ci, l’entreprise a fait état jeudi de résultats meilleurs qu’attendu au troisième trimestre, en dépit d’un bénéfice net divisé par deux.

La chaîne de mode suédoise fait face à une accumulation record de stocks. Elle a déjà dû fermer 50 magasins cette année et en fermera donc d’autres en 2021. On en ignore encore la localisation.

À l’avenir, l’entreprise dit vouloir se concentrer davantage sur les ventes en ligne. Le bénéfice net est ressorti à 1,8 milliard de couronnes (174 millions d’euros) pour la période juin-août contre 3,86 milliards au troisième trimestre 2019, pour un chiffre d’affaires en baisse de 18,7%, à 51 milliards.

2,37 millirads

Le bénéfice avant impôt s’affiche à 2,37 milliards, là où le groupe tablait sur deux milliards dans ses résultats préliminaires publiés mi-septembre. ‘Notre reprise se déroule mieux que prévu (…) avec des ventes au prix fort plus importantes que prévu et un contrôle strict des coûts, nous avons renoué avec les bénéfices dès le troisième trimestre’, s’est félicitée Helena Helmersson, PDG du groupe, citée dans le rapport financier.

Les enseignes de mode, et notamment celles de ‘fast fashion’ comme H&M, ont été frappées de plein fouet par la crise sanitaire. Mi-avril, au plus fort de cette crise, environ 80% des magasins de l’enseigne scandinave étaient temporairement fermés. Actuellement, 166 magasins (3%) le sont encore.

Au deuxième trimestre, Hennes et Mauritz avait accusé une perte nette de quelque 5 milliards de couronnes (477 millions d’euros), contre un bénéfice de 4,6 milliards pour la même période un an plus tôt. Dans le même temps, son chiffre d’affaires a été divisé par deux, à 28,7 milliards de couronnes.