Google oblige ses employés à se vacciner pour revenir au bureau, partout dans le monde

Souhaitant accueillir ses employés dans un environnement le plus sûr possible, Google a annoncé que la vaccination deviendrait bientôt obligatoire pour entrer dans ses locaux.

Depuis mars 2020, Google fonctionne principalement en télétravail. L’entreprise ne veut faire courir aucun risque à ses employés. La pandémie de coronavirus s’atténuant, elle compte cependant réinstaurer le travail au bureau comme la norme. Après plusieurs reports, elle avait finalement misé sur septembre.

Ce mercredi, Google a finalement décidé de reporter à nouveau la réouverture complète de ses bureaux, à la mi-octobre (le 18, très exactement). Raison principale: la crainte suscitée par le variant Delta du Covid-19.

« Cette prolongation nous donnera le temps de reprendre le travail tout en offrant une certaine flexibilité à ceux qui en ont besoin », a expliqué Sundar Pichai, le PDG de la firme.

Obligation vaccinale, à quelques exceptions près

Dans le mail, les 130.000 travailleurs de Google, répartis dans plus de 40 pays, ont aussi appris que leur retour au bureau s’accompagnerait d’une obligation vaccinale. Même chose pour les visiteurs extérieurs.

L’obligation de vaccination sera adaptée aux lois et aux organismes de réglementation de chaque pays, a précisé M. Pichai. En outre, des exceptions seront accordées pour des raisons médicales et d’autres raisons « confidentielles ».

Comme le note, AP, la décision de Google pourrait avoir un effet boule de neige. Tant au niveau du report de la date du retour au bureau que de l’obligation vaccinale. En mars 2020, la société avait recommandé le télétravail à ses employés avant même que l’OMS ne déclare la pandémie de coronavirus. D’autres grosses entreprises de la tech avaient également pris les devants, avant d’être suivie par toute une série d’autres sociétés.

Sur le même sujet:

Plus
Lire plus...
Marchés