Gazprom réduit encore les livraisons de Nord Stream : les prix du gaz naturel grimpent de 11%

Le géant gazier russe Gazprom limite les flux de gaz via le gazoduc Nord Stream à à peine 20% de sa capacité à partir d’après-demain. Cela entraîne une nouvelle agitation sur le marché du gaz.

Gazprom invoque des travaux de maintenance comme raison. Ce n’est pas la première fois que l’entreprise publique russe signale des problèmes techniques liés à une turbine à gaz fabriquée par l’entreprise allemande Siemens.

En conséquence, le flux de gaz passant par Nord Stream sera limité à 33 millions de mètres cubes à partir du 27 juillet, soit environ la moitié de moins qu’aujourd’hui. Cela équivaut à une nouvelle réduction de la capacité, qui passe de 40 à 20% à peine. Plus tôt en juillet, l’approvisionnement en gaz par le gazoduc, qui est crucial pour l’Europe, a également été interrompu pendant dix jours en raison d’une maintenance.

Dans une première réaction, le prix du gaz directionnel sur le marché d’Amsterdam est passé à près de 177 euros par mégawattheure, soit environ 11% de plus qu’un jour plus tôt.

(CP)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20