Gaspillage et faux plans: des députés veulent interdire le Black Friday en France

SALMOIRAGO FOTOGRAMMA/AGF/SIPA

Accusé d’être une source de gaspillage et de surconsommation aux prix trompeurs, le Black Friday connait-il sa dernière édition en France? Une députée a déposé un amendement rattaché à une loi qui lutte contre ces pratiques. L’amendement sera examiné à l’Assemblée ce 9 décembre.

En 2018, le Black Friday a mené à la livraison d’un million de colis rien qu’à Paris. Après la honte de prendre l’avion, la honte de la surconsommation commencerait-elle à gagner du terrain?

La députée non-inscrite Delphine Batho reproche pas mal de choses au Black Friday: le gaspillage, les réductions trompeuses et la pollution qu’entraîne ce genre d’événement frénétique. ‘Il s’agit d’une opération à la gloire du consumérisme, qui utlise le flou encadrant les promotions pour contourner la législation encadrant les soldes’.

Par son amendement, adopté en commission, la députée veut faire bouger les lignes. Et elle n’est pas toute seule dans son combat. Le député Matthieu Orphelin (ex-LREM) estime que ‘le Black Friday célèbre un modèle de consommation anti-écologique et antisociale’. Même au sein du gouvernement, la question est prégnante. Elisabeth Borne (LREM), la ministre de la Transition écologique ainsi que Brune Poirson (LREM), secrétaire d’Etat, ont toutes les deux critiqué cette fête commerciale importée des États-Unis par les marques. Le ministre de l’Économie Bruno Lemaire (REM) se montre lui plus mesuré, préférant souligner le gain pour les commerçants.

2% de réductions réelles

Pro ou anti-Black Friday, chacun d’entre nous pourra reconnaître des achats parfois impulsifs dont on n’a pas toujours besoin. Le fait est qu’une part de plus en plus importante de la population se sent mal à l’aise vis-à-vis de cette orgie de réductions.

Mais de réductions il pourrait ne pas être vraiment question. Selon une analyse menée par Que Choisir en 2019, la moyenne réelle des réductions est inférieure à 2%. Des sites de vente en ligne aux magasins physiques, ils usent de toutes leurs astuces pour nous faire croire le contraire.

Block Friday

Outre les citoyens, des groupes engagés dans lutte pour le climat étendent leurs actions. Extinction Rebellion, Youth For Climate ou encore Attac se sont regroupés pour une opération coup de poing ce 29 novembre: le Block Friday.

Des actions de désobéissance civile sont annoncées dans une quinzaine de villes en France le vendredi et davantage encore le samedi. Notamment à Amiens, Angers, Annecy, Bordeaux, Clermont, Grenoble, La Rochelle, Lille, Marseille, Montpellier, Nantes, Rennes, Saint-Etienne, Strasbourg, Toulouse, Tours et bien sûr Paris.

En Belgique, une grève pour le climat plus générale est organisée ce vendredi.