Markten:
Markten inladen...

JEUDI 13 AOûT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

FNG (Brantano): les banques refusent l’octroi de fonds supplémentaires

Logo Business AM
Business

22/07/2020 | Ruben Van Lent | 3 min de lecture

FNG-CEO Paul Lembrechts. - Daina Le Lardic/Isopix

Les quatre grandes banques belges ING, KBC, BNP Paribas Fortis et Belfius coupent le robinet au groupe d’enseignes multiples: elles ne prêteront plus d’argent à FNG, la maison-mère de Brentano, Etam, CKS, etc. L’information, relayée par de Tijd, a été confirmée à notre équipe. 

Bien que les banques n’aient pas encore mis fin à leurs prêts actuels, elles ne prévoient pas d’en émettre de nouveaux. 

L’entreprise FNG  comptabilise déjà près de 260 millions d’euros de dettes. Les banques sont prêtes à adopter une attitude constructive si le FNG ‘propose de nouvelles options de financement’, déclare le FNG dans une communication. Les banques n’ont pas voulu faire de commentaires.

FNG estime qu’un sauvetage est toujours possible sans avoir à emprunter davantage. La maison-mère aurait déjà étudié 4 pistes, la première étant celle d’un fonds d’investissement qui injecterait de l’argent dans l’entreprise, combiné à une réduction de la dette bancaire. La deuxième consisterait à convertir un certain nombre d’obligations en actions.

Revendre des actions

A également été mise sur la table, la possibilité qu’un investisseur rachète des actions. Enfin, FNG pourrait revendre certaines marques ainsi que certaines boutiques. Le Conseil d’administration examine à l’heure actuelle les options, et les soumettra ensuite aux actionnaires.

Avant l’épidémie, l’entreprise était déjà endettée à hauteur de 734 millions d’euros, une dette gonflée par la crise alors que la plupart des magasins détenus par FNG sont fermés depuis trois mois. FNG avait également annoncé récemment, dans ses résultats de 2019,  que ses pertes s’évaluaient à 300 millions d’euros. 

En juin dernier, le groupe avait déclaré pouvoir fermer jusqu’à 47 magasins soit un quart de ses effectifs. L’entreprise, protégée de ses créanciers, a jusqu’au mois de septembre pour présenter un plan de sauvetage.

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | La citation du jour